Actu

Un an s’est écoulé

Bonjour les Amis,

Il y a tout juste un an disparaissait cet académicien bien aimé, Jean d’Ormesson. Derrière ses beaux yeux clairs se cachait à peine une soif de vie immense. Mais je n’en parlerai pas plus aujourd’hui, je cède la place à la belle Olivia de Lamberterie qui en dresse un magnifique portrait dans la rubrique Livres du magazine ELLE de cette semaine (paru le 30 novembre).

Elle y cite le dernier livre de Jean d’Ormesson Un hosanna sans fin et Le dernier roi soleil, un portrait intime écrit par Sophie des Déserts.

Je vous joins le lien de ma rubrique sur Un hosanna sans fin pour ceux qui ne l’auraient pas encore découverte.

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4758

Actu

Prix Landerneau BD pour L’âge d’or

téléchargement

Bonjour les Amis,

Je vais vous parler bande dessinée pour démarrer cette journée.

Le prix Landerneau BD 2018, organisé par les Espaces Culturels E.Leclerc, a été remis mardi à Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil pour leur album L’âge d’or paru aux éditions Dupuis.

Une bande dessinée médiévale qui connait déjà un grand succès en librairie.

Le président du jury André Juillard, grand prix d’Angoulême 1996, a félicité une bande dessinée « réalisée avec une luxuriance tout à fait unique« . « L’une des caractéristiques de cette sélection 2018 est la place donnée aux femmes dans les différents récits, toutes emblématiques, avec des personnalités fortes. (…) L’album lauréat s’inscrit, avec son personnage féminin Tilda, dans cette mouvance. Une réussite !« , félicite le dessinateur. Source Livre Hebdo

Vous trouverez plus d’infos sur le bog de Michel-Edouard Leclerc qui a remis le prix en mains propres aux auteurs.

https://www.michel-edouard-leclerc.com/categorie/culture/prix-landerneau/prix-landerneau-bd-2018

Pour acheter cet album dès maintenant ou le mettre sous le sapin de Noël :

https://www.culture.leclerc/livre-u/bd-humour-u/bd-adultes-u/autres-bd-adultes-u/l-age-d-or-9791034730353-pr

Existe aussi en version numérique via Sequencity x Leclerc

https://www.sequencity.leclerc/fr-FR/books/28932?store_id=27

Bonne lecture chers Amis.

 

Actu·Coup de cœur

Le prix Renaudot des lycéens pour La vraie vie

img_0014

Bonjour les Amis,

Je suis ravie de vous annoncer que le prix Renaudot des lycéens 2018 a été attribué il y a quelques jours à Adeline Dieudonné pour son roman La vraie vie publié par L’iconoclaste. Ce premier roman grandiose que j’avais tant aimé en avant première mérite réellement cette belle récompense. Bravo à Adeline !

Si vous n’avez pas encore lu cet ouvrage, il n’est pas trop tard. Et si vous souhaitez en savoir un peu plus avant d’en ouvrir la première page, rendez-vous sur ma chronique ci-dessous :

https://laparenthesedeceline.com/2018/09/14/la-vraie-vie-un-premier-roman-grandiose/

Actu

La vérité sur l’Affaire Harry Quebert en série TV

img_9429

Bonjour les Amis,

La vérité sur l’Affaire Harry Quebert de Joël Dicker. Ce roman haletant est enfin sur les écrans TV. Rappelez-vous, je vous l’avais annoncé après l’avoir lu. Et voilà, c’est maintenant. Le premier épisode sera diffusé ce soir sur TF1. Pendant cinq semaines, deux épisodes inédits vous seront présentés chaque mercredi. Avec Patrick Dempsey dans le rôle d’Harry Quebert.  L’adaptation de ce roman par Jean-Jacques Annaud en fait une véritable série événement.

Publié en 2012 aux éditions de Fallois-L’âge d’Homme, ce livre avait remporté le prix Goncourt des lycéens et le grand prix du roman de l’Académie française la même année.

Je vous glisse ci-dessous le lien de ma chronique sur ce roman, qu’il est toujours temps de lire !

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3368

 

Actu·billet d'humeur

Mark Knopfler est de retour

album mark knopfler

Bonsoir les Amis,

Parlons un peu musique ce soir.

Je l’attendais avec impatience, le voici enfin arrivé. Down The Road Wherever le nouvel album solo de Mark Knopfler est apparu hier dans les bacs et sur tous les supports musicaux. Depuis, sa voix de quasi crooner résonne en moi et je ne m’en lasse pas (bon, je reconnais être plutôt fan depuis toujours). L’ancien chanteur et guitariste de Dire Straits revient aujourd’hui après trois ans d’absence et avec des notes un peu plus « peps » que sur ses précédents albums solo. Un air de son ancien groupe flotte avec légèreté sur ce nouveau disque que j’adore déjà, mais la nouveauté est bien au rendez-vous avec quelques chœurs féminins cette fois.

Quant à la couverture elle m’évoque des paysages californiens dont je garde un souvenir particulièrement précieux. Ce qui n’est pas sans m’aider à apprécier l’ensemble des morceaux.

Je ne saurais pas encore vous dire quel est mon morceau favori, mais Good On You Son apparaît déjà en haut de la liste. Je vous le fais donc découvrir si vous n’avez pas encore eu cette chance.

Je n’ai plus qu’à vous laisser écouter ces petites pépites musicales aux notes « groovy » et savourer la voix chaude de ce grand chanteur de rock.

Belle soirée à tous.

https://www.culture.leclerc/pageRecherche?q=mark+knopfler+down+the+road+wherever&univers=all

L’artiste sera en tournée en 2019 avec 7 dates en France

https://www.leclercbilletterie.com/fr/resultat?ipSearch=mark++knopfler

Actu

Ecrire… par Charles Aznavour

Bonsoir les Amis,

Charles Azanavour, un monument de la chanson française amoureux des mots s’est envolé aujourd’hui. L’école d’écriture parisienne Les mots, dont j’ai la chance de suivre les cours, a publié sur les réseaux sociaux un texte écrit par l’artiste. Je souhaite vous le faire découvrir ce soir car je le trouve magnifique.

 

« Rêver, chercher, apprendre
N’avoir que l’écriture et pour Maitre et pour Dieu
Tendre à la perfection à s’en crever les yeux
Choquer l’ordre établi pour imposer ses vues
Pour fendre
Choisir, saisir, comprendre
Remettre son travail cent fois sur le métier
Salir la toile vierge et pour mieux la souiller
Faire hurler, sans pudeur, tous ces espaces nus
Surprendre
Traverser les brouillards de l’imagination
Déguiser le réel de lambeaux d’abstraction
Désenchaîner le trait par mille variations
Tuant les habitudes
Changer, créer, détruire
Pour briser les structures à jamais révolues
Prendre les contre pieds de tout ce qu’on a lu
S’investir dans son oeuvre à cœur et corps vaincus
Écrire ta peur de sueur, d’angoisse
Souffrant d’une étrange langueur
Qui s’estompe parfois mais qui refait bientôt surface
User de sa morale en jouant sur les mœurs
Et les idées du temps
Imposer sa vision des choses et des gens
Quitte à être pourtant maudit
Aller jusqu’au scandale
Capter de son sujet la moindre variation
Explorer sans relâche et la forme et le fond
Et puis l’oeuvre achevée, tout remettre en question
Déchiré d’inquiétude
Souffrir, maudire
Réduire l’art à sa volonté brûlante d’énergie
Donner aux sujets morts comme un semblant de vie
Et lâchant ses démons sur la page engourdie
Écrire, Écrire
Écrire comme on parle et on crie
Il nous restera ça
Il nous restera ça »

Charles Aznavour nous a quittés.
Il nous reste ses mots, dont ce magnifique texte, « Écrire »…

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, intérieur
Merci à l’école Les mots de nous faire partager ce sublime texte.
Actu

Marceline Loridan-Ivens

img_7851

Bonjour les Amis,

Hier nous avons appris la mort de Marceline Loridan-Ivens. Camarade de déportation de Simone Weil, elles s’étaient rencontrées au camp de Auschwitz-Birkenau. Née Rosenberg, Marceline Loridan-Ivens s’est éteinte à Paris à l’âge de 90 ans après une vie consacrée à dénoncer la justice et la violence.

Elle avait été déportée en 1944 avec son père. Ce père qui lui avait dit qu’il ne reviendrait pas contrairement à elle. Est-ce ce qui l’a fait tenir face aux horreures vécues dans ce camp de la mort ? Pendant leur détention, son père avait réussi à lui faire passer un mot qui commençait ainsi : “Ma chère petite fille…” La suite, Marceline l’a oubliée tant elle avait été déshumanisée. Cependant le contenu de ce message semble l’avoir obsédée tout au long de sa vie.

C’est la raison pour laquelle elle a souhaité lui écrire elle aussi. Une lettre, dans un livre intitulé Et tu n’es pas revenu, avec l’aide de l’écrivaine Judith Perrignon.

Hier soir, François Busnel lui a rendu hommage dans son émission La Grande Librairie en rediffusant l’entretien qu’il avait eu avec elle en 2015 à l’occasion de la sortie de son livre. Un entretien très émouvant qui m’a donné envie de découvrir le contenu de cet ouvrage. J’en ai donc commencé la lecture ce matin avant le lever du jour pour terminer à l’aube. Je ne vous en dirai pas plus, il est difficile de résumer des émotions si fortes. Cette lettre à son père est une déclaration d’amour dans laquelle on y sent cruellement le manque et le questionnement de ce qu’aurait été une vie avec lui, vivant. Mais aussi le regret du retour sans lui :

Mais nous aurions été deux à savoir. Nous n’en n’aurions peut-être pas parlé souvent, mais les relents, les images, les odeurs et la violence des émotions nous auraient traversés comme des ondes, même en silence, et nous aurions pu diviser le souvenir par deux.”

J’ai trouvé cette phrase absolument puissante et intense.

Cette lettre relate aussi des épisodes de la vie dans ce camp. Sa rencontre avec Mengele, celui qui décidait avec son bâton qui méritait la vie ou la mort. Celui qui sélectionnait.

J’ai tourné au bout du bâton de Mengele, comme à l’arrivée, la sélection encore. J’ai cru mon heure venue…/…”

Ce type de témoignage important nous rappelle juste à quel point nous devrions tous nous dire, qui que nous soyons sur terre, Plus jamais

C’est un livre très court à mettre entre toutes les mains.

https://www.culture.leclerc/livre-u/arts-culture–societe-u/questions-de-societe–politique-economie-societe-u/et-tu-n-es-pas-revenu-9782246853916-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782246853923/et-tu-n-es-pas-revenu-judith-perrignon-marceline-loridan-ivens

A bientôt chers Amis.

Actu

Deschamps 1er, Roi des Bleus

img_5891-1

Bonsoir les Amis,

Et si nous parlions sport pour une fois ? Et football tout particulièrement ? C’est tendance, non ?

Je vous présente rapidement une BD datant de 2016 mais qui semble être au goût du jour…

Entrez dans les coulisses de l’équipe de France dirigée par Didier Deschamps sous le coup de crayon de Faro, dessinateur de l’Equipe et de France Football.

Je ne vous en dis pas plus mais cette bande dessinée vous fera sourire autant que l’équipe de France actuelle nous fédère tous.

Bonne lecture divertissante !

http://www.culture.leclerc/pageRecherche?q=Deschamps%201er%2C%20roi%20des%20Bleus%20%3A%20dans%20les%20coulisses%20de%20l%27équipe%20de%20France&univers=all

Ce titre existe également en version numérique chez

Sequencity x Leclerc (https://www.sequencity.leclerc/fr-FR)

https://www.sequencity.leclerc/fr-FR/books/16134/read?store_id=28

 

Actu·Coup de cœur

Actu littéraire : un prix pour La tresse

Bonjour les Amis,

La tresse. Je vous ai déjà parlé de ce magnifique roman il y a quelques mois. Le voici aujourd’hui lauréat d’un nouveau prix. Celui du meilleur roman de l’année. Laëtitia Colombani commettait alors son premier roman. Pourvu qu’elle ne s’arrête pas en si bon chemin…

N’hésitez donc plus à le lire si ce n’est pas déjà fait.

La tresse de Laetitia Colombani (Grasset) a remporté le prix du meilleur roman/essai de l’année. Ce premier roman, qui raconte les destins croisés de trois femmes, sur trois continents différents, avait déjà reçu le Prix Relay 2017. Il s’est vendu à près de 300000 exemplaires.

Source Livre Hebdo

Ci-dessous ma première chronique avec les belles émotions que j’avais ressenties à la lecture de ce roman.

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/92

Actu

Seuls les enfants savent aimer

cali

Bonsoir les Amis,

Je viens de découvrir le chanteur Cali avec de nouveaux yeux. Je porte désormais sur lui un nouveau regard. Cet homme raconte dans son livre Seuls les enfants savent aimer, comment âgé seulement de six ans il a été confronté à la mort de sa maman. Certainement l’une des pire tragédies qui puissent arriver à un si jeune enfant. Il décrit avec une plume d’une grande délicatesse, son infinie douleur, son manque incommensurable et la naissance d’une amitié profonde qui apaise quelque peu ses jours et ses nuits. Cette amitié devient addictive. Sa vie même en dépend. Il met en elle tout l’amour qu’il porte à sa maman disparue et cherche à recevoir une équivalence en retour. Ce petit garçon est en perpétuelle quête d’amour et d’affection. Il tombe profondément amoureux, comme on peut l’être à six ans. Parallèlement à ce besoin, il se sent complètement impuissant face à la détresse de son papa. Il assiste à son déclin sans pouvoir l’aider. Son petit papa qu’il aime tant. Les rares fois où il parvient à ressentir un moment de bonheur, le jeune garçon culpabilise et pose sans cesse la question suivante :

« Ai-je le droit d’être si heureux, maman ? »

Toute l’histoire se déroule sur quelques mois au milieu des années 70. J’ai grandi durant ces mêmes années quasiment au même âge. L’environnement qui est décrit ne m’est donc pas totalement étranger. J’y ai retrouvé d’infimes détails, des éléments qui ont résonné en moi, qui ont réveillé des souvenirs d’enfance. Par chance plus heureux. Il a ainsi entendu chanter Annie Cordy, il a appris la magie grâce à Gérard Majax, il portait ses sous-pull, les filles jouaient à l’élastique…

« Seuls les enfants savent aimer.
Seuls les enfants aperçoivent l’amour au loin, qui arrive de toute sa lenteur, de toute sa douceur, pour venir nous consumer.
Seuls les enfants embrassent le désespoir vertigineux de la solitude quand l’amour s’en va.
Seuls les enfants meurent d’amour.
Seuls les enfants jouent leur cœur à chaque instant, à chaque souffle.
À chaque seconde le cœur d’un enfant explose.
Tu me manques à crever, maman.
Jusqu’à quand vas-tu mourir ? »

Cali a su nous dévoiler ses blessures profondes avec une plume fine et poétique, du prisme de l’enfant qu’il était. J’ai trouvé cet ouvrage extrêmement touchant.

Bonne lecture les Amis.

Existe en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782749156392/seuls-les-enfants-savent-aimer-cali

Ou en version papier :

https://www.culture.leclerc/pageRechercheq=Seuls%20les%20enfants%20savent%20aimer&univers=all