Avis de lecture

Le Dieu du carnage : une pièce de théâtre drôle et acerbe

le dieudu carnage

Bonjour les Amis,

Encore une pièce de théâtre me direz-vous, et encore de Yasmina Reza ! Oui d’accord, c’est son deuxième ouvrage en quelques jours que je vous présente. Cependant en ouvrant la première page, j’ai immédiatement été prise d’envie d’ouvrir les suivantes.

Le pitch rapide : Un enfant cogne un autre avec un bâton lui brisant deux incisives. Les parents se rencontrent en toute intelligence et politesse pour régler ce litige à l’amiable. Enfin, au début seulement...

Rapidement les personnalités des quatre protagonistes (les parents) se révèlent à la fois odieuses, généreuses, égoïstes, futiles ou autres encore. On y retrouve beaucoup de comportements paradoxaux de la nature humaine. La construction des personnages est extrêmement bien menée, ils sont exacerbés au cours de la lecture. J’aime la manière dont Yasmina Reza les met en lumière simultanément. Ils évoluent au même rythme et le ton entre eux monte crescendo. Elle les fait apparaître sous leur véritable jour en égrenant leurs facettes au fil des pages. Acerbe, drôle, léger et grave, tous les ingrédients sont là pour faire de cette pièce de théâtre une scène dans laquelle comme moi, vous pénétrerez, sourirez, prendrez plaisir à suivre ce huis clos, et entendrez réellement les voix de ces quatre personnes. Très rapide à lire et surtout très agréable. Vous passerez assurément un bon moment en lisant ce livre. Bonne lecture et belle journée chers Amis.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/theatre-poesie-u/theatre-u/le-dieu-du-carnage-9782226173744-pr

Existe aussi en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226196026/le-dieu-du-carnage-yasmina-reza

Cette pièce a également été adaptée au cinéma sous le nom : Carnage qui existe en DVD comme en Blu-ray

https://www.culture.leclerc/video-u/films-u/drame–comedie-dramatique-u/dvd-u/carnage-3700301031297-pr

https://www.culture.leclerc/video-u/films-u/drame–comedie-dramatique-u/blu-ray-u/carnage-3700301028488-pr

 

Avis de lecture

Une rhapsodie française : un roman contemporain à souhait

IMG_1853

Bonsoir les Amis,

J’ai déjà évoqué devant vous cet ouvrage d’Antoine Laurain, or je ne vous l’avais jamais réellement présenté.

« Une rhapsodie est un mouvement musical dans lequel il se passe beaucoup de choses, et bien il se passe beaucoup de choses dans le livre », dit l’auteur.

Une lettre, reçue un matin avec trente-trois années de retard, pourrait bouleverser la vie de musiciens d’un ancien groupe de musique pop new wave.

Plusieurs protagonistes hauts en couleurs, aux personnalités et aux vies complètement différentes, dans ce roman à la fois très contemporain et un peu nostalgique des années 80. Le personnage principal, qui reçoit la fameuse lettre, se lance dans un parcours initiatique pour retrouver ses anciens camarades. Mon préféré est JBM un riche entrepreneur du Net, grand visionnaire modeste et pudique. J’ai également pu imaginer quelques individus bénéficiant actuellement d’une notoriété publique, tandis que d’autres personnages sont clairement cités et identifiés. L’auteur dresse ainsi un portrait de la France de nos jours. J’aime beaucoup l’ambiance qui règne dans ces pages écrites avec la sobriété propre à Antoine Laurain. Une petite pointe de romantisme vient également discrètement s’y glisser.

Passons-nous à côté de nos vies ? Nos vies auraient-elles pu être autres ? Ces questions, chacun d’entre nous nous se les a déjà posées.

La plume claire, fluide et moderne d’Antoine Laurain me pousse à le suivre avec beaucoup d’attention.
J’avais déjà beaucoup aimé Chapeau de Mitterrand (prix Landerneau découverte 2012) et La femme au carnet rouge (2014), ainsi que Millésime 54 publiés chez Flammarion.
Ouvrage à dévorer sans modération et rapidement ! N’hésitez plus chers amis.

Bonne lecture.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/rhapsodie-francaise-9782081360082-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782081360099/rhapsodie-francaise-antoine-laurain

 

Avis de lecture

En cas de bonheur…

en cas de bonheur

Bonjour les Amis,

Avec En cas de bonheur (publié en 2005 chez Flammarion), David Foenkinos signe ici un roman sur l’amour et le couple. Cette fois il s’agit de l’amour qui s’érode et il aborde avec habileté ce besoin naturel de se sentir écouté, aimé, désiré. Sans grande surprise, il y est donc aussi question d’adultère. Le tout avec des protagonistes qui se retrouvent parfois dans des situations assez cocasses. Attention, ne vous méprenez pas, la chute est surprenante ! Un roman distrayant et frais comme tous ceux de l’auteur. En dépit de la légèreté perceptible à la première lecture, David Foenkinos évoque un sujet grave, comme dans la plupart de ses romans.

Une fois de plus et avec grand plaisir, j’ai reconnu sa plume subtile et inimitable, sa signature littéraire, sa « patte foenkinosienne » si j’ose dire ! Même si aujourd’hui, je trouve son écriture un peu plus épurée et encore plus agréable à lire. La sonorité des mots qui en découle est devenue encore plus douce et fluide.

J’ai passé un très bon moment à livre cet ouvrage même si je conserve une légère préférence pour La délicatesse, autre titre à grand succès ou encore Vers la beauté (dont j’ai déjà écrit une chronique) pour n’en citer que quelques uns parmi ses nombreux titres publiés. Cependant En cas de bonheur reste une charmante lecture que je vous recommande.

Bonne soiré chers Amis

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/en-cas-de-bonheur-9782290041833-pr

Existe aussi en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782081252189/en-cas-de-bonheur-david-foenkinos

Lien Vers la beauté : 

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4075

Avis de lecture

Journal intime d’un touriste du bonheur

TOURISTE BONHEUR

Bonsoir les Amis,

Afin de mieux comprendre de quoi et de qui je vais vous parler, je vous laisse découvrir le résumé de l’éditeur La Martinière sur :

Journal intime d’un touriste du bonheur.

« Le voyage en Inde d’un golden boy repenti en quête de sagesse

Avocat d’affaires à New York, amateur de fêtes et de drogues…, Jonathan plaque tout du jour au lendemain pour partir à la recherche du bonheur. Pendant 3 ans, il va à la rencontre de penseurs et de maîtres spirituels à travers le monde, et découvre la méditation, une pratique qui va bouleverser sa vie.

En novembre 2016, il s’envole vers l’Inde pour vivre une expérience radicale : « Vipassana », ou dix heures par jour, pendant dix jours. Dans un silence total.

Journal intime d’un touriste du bonheur est le récit de cette retraite et des trois mois de périple qui ont suivi. Dans ce carnet de voyage déjanté, Jonathan nous raconte ses tribulations à travers l’Inde : son « shopping spirituel » d’ashram en ashram et de gourou en gourou, son coming out mystique, son apprentissage du sexe tantrique, son combat incessant contre la tyrannie du mental et les addictions…

Voyage initiatique et chronique spirituelle, ce livre irrésistible bouscule les genres littéraires autant que les consciences. Dans un style décomplexé, follement drôle, Jonathan Lehmann nous transmet la richesse des enseignements qu’il a reçus et qui nourrissent, chaque jour, son cheminement vers le bonheur.

Une lecture dont vous ressortirez transformés. »

N’imaginez pas uniquement lire « une fois de plus un livre spirituel sur la méditation autres autres techniques qui tendraient à vous recentrer, etc… » Cet ouvrage là est décalé, déjanté et j’ai aimé !

Il s’agit de ça aussi en effet mais pas seulement. Contrairement à certains ouvrages sur le sujet, celui-ci est surtout un réel journal intime. Qui dit journal intime, dit tout ce que l’auteur peut lui confier de plus personnel avec toute sa sensibilité. Je veux dire par là, qu’il écrit tout ce qu’il ressent, ses joies comme ses doutes, ou encore toutes les erreurs qu’il peut commettre ou les préjugés qu’il a parfois. Ce récit devient donc très drôle, touchant, profond et authentique. Très Lui, comme je l’imagine, Jonathan Lehmann. Aucun sujet n’est tabou dans ce livre, il se dévoile totalement. Dans toute son intimité, même sa sexualité. Après chaque expérience, il nous la relate telle qu’il l’a vécue, avec ses propres convictions.

Et surtout, jamais il ne se prend au sérieux, ce qui ne l’empêche pas d’être tout à fait crédible et d’avoir acquis semble-t-il, une grande expérience dans le domaine de la méditation. Ce livre est autant chargé d’émotions que d’humour. Jonathan Lehmann sait rire de lui, et à mon sens c’est déjà une très grande qualité que j’apprécie tout particulièrement.

J’ai découvert entre ces pages une quête du bonheur sincère, véritable et joyeuse.

Il est difficile de décrire plus ce livre lumineux, je vous invite donc à en ouvrir la première page vous-même. Si le sujet vous interpelle, si vous êtes en quête de l’Essentiel, vous continuerez de tourner les suivantes, c’est promis…

L’auteur est le créateur des « Antisèches sur bonheur sur Facebook » où il partage ses découvertes sur le sujet.

https://www.culture.leclerc/livre-u/loisirs-vie-pratique-u/sante-bien-etre-puericulture-u/developpement-personnel-u/generalites-developpement-personnel-u/journal-intime-d-un-touriste-du-bonheur-9782732486826-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782732486833/journal-intime-d-un-touriste-du-bonheur-jonathan-lehmann

Avis de lecture

Métaphysique des tubes

TUBES

Bonjour les Amis,

Ce début de matinée, dès l’aube même, fut consacré à la lecture de Métaphysique des tubes, d’Amélie Nothomb, paru en 2000. Comme hier, je vous présente un ouvrage pas tout à fait récent. Celui-ci m’a fait sourire tant l’auteure part dans de délicieux délires. Que dire du livre si ce n’est qu’il pourrait s’agir de l’autobiographie d’un bébé ? Impossible me direz-vous, sa conscience n’est pas encore suffisamment développée pour en garder quelque souvenir que ce soit. Ne cherchez pas à comprendre. Dites vous juste que c’est la main d’Amélie Nothomb qui écrit. Cette même main, au bout du bras, au bout du corps de ce bébé. Ce bébé c’est elle. Ce bébé qui passe les deux premières années de sa vie, sans vie. Les médecins le décrivent apathique. Ce bébé ne serait qu’un tube digestif. Pourtant, il semblerait que dans sa tête, tout fonctionne bien. Bien ou mal, où est la normalité ? Allez savoir.

Comme dans la plupart de ses livres, je me suis laissée porter par les mots extrêmement justes et précis d’Amélie. J’ai souri devant son côté décalé réfléchi et je me suis détendue grâce à son humour sans avoir pour autant un livre dit « léger » entre les mains.

Je vous laisse donc le découvrir, si ce n’est déjà fait depuis bien longtemps.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/metaphysique-des-tubes-9782226116680-pr

Existe aussi en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226260079/metaphysique-des-tubes-amelie-nothomb

Amusez-vous bien, en attendant la sortie de son prochain livre le 22 août :

Les Prénoms épicènes

Avis de lecture

Lettre d’une inconnue

Bonjour les Amis,

Je vais évoquer avec vous aujourd’hui une magnifique nouvelle de Stefan Zweig, célèbre écrivain autrichien, publiée en 1922 et traduite en français pour la première fois en 1927. Lettre d’une inconnue. Je vous vois déjà objecter que cette lecture n’est pas vraiment contemporaine en comparaison à celles que je vous chronique habituellement. En revanche cette nouvelle n’en reste pas moins extrêmement agréable à lire et son contenu n’a pas d’âge. L’amour inconditionnel et les tragédies sont intemporels. Même si ce contexte en particulier est quelque peu difficile à imaginer de nos jours. Mais n’est-ce pas une des qualités premières de la littérature que d’emmener le lecteur là où il ne saurait aller seul ? Sur des chemins qu’il lui serait impossible d’arpenter au moment de sa lecture ?

Cette histoire que je narrerai très peu pour en garder toute la saveur lors de votre propre découverte, est écrite avec toute la poésie et le talent magistral dont Stefan Zweig sait parfaitement faire preuve. Je dirai juste que passion, fantasmes, dévouement et indifférence en sont les maîtres mots.

Je vous souhaite une très courte et très belle lecture !

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/contes-et-legendes-u/lettre-d-une-inconnue-9782070469826-pr#divdetaille

Existe en version ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782253175094/lettre-d-une-inconnue-stefan-zweig

 

Avis de lecture

Lire ! par Bernard et Cécile Pivot

 

Bonsoir les Amis,

Alors comment se déroulent donc vos vacances ? Sont-elles bien comme il se doit, synonymes de temps pour soi, de plaisir et de détente ? De partage aussi ? Le soleil contribue à cette déconnexion mais pas seulement. A mon sens la lecture en est indissociable. C’est pourquoi je vous propose ce soir de découvrir un format de livre particulier. Ecrit à quatre mains par Bernard et Cécile Pivot, il ne s’agit pas d’un roman mais d’un ouvrage dans lequel le père et la fille confrontent leurs points de vue sur les livres et la lecture. Ils y dévoilent l’intérêt qu’ils leur portent et l’utilité qu’ils en ont. Sous forme d’une vingtaine de chapitres, l’un et l’autre donnent leur avis sur des thèmes tels que : choisir un livre, offrir des livres, entrer dans une librairie, lecture d’enfance…

J’ai adoré ce recueil car d’une part j’ai retrouvé le côté professionnel de Bernard Pivot, mais avec toute l’accessibilité qu’il peut mettre dans ses propos ; et d’autre part, la vision de Cécile Pivot qui elle, est celle d’une lectrice amateur de livres en qui il est très aisé de s’identifier. On y retrouve, et là juste pour le plaisir, la connivence entre un père et sa fille qui partagent une passion commune même s’ils n’en font pas le même usage. Tous deux amoureux des livres et des mots, ils en parlent chaleureusement et avec passion. Avec une grande facilité, ils parviennent à transmettre leur virus que je pensais pourtant avoir déjà attrapé depuis bien longtemps.

Voici un livre à mettre entre toutes les mains de celles et ceux qui aiment l’objet.  C’est un livre à lire et à relire à l’envi, agrippant un chapitre au hasard de l’ouverture des pages.  Revenir en arrière, le feuilleter, l’humer, admirer les photographies et illustrations qui l’agrémentent.

A votre tour de le découvrir au plus vite, il vous donnera sans aucun doute l’envie d’acheter ensuite beaucoup d’autres livres ou de prendre la plume, selon !

https://www.culture.leclerc/livre-u/arts-culture–societe-u/autres-art-cinema-musique-u/lire–9782081416307-pr

Avis de lecture

Le 1 : 11 histoires de séduction

img_5868

Bonjour les Amis,

Je vais vous présenter aujourd’hui un format particulier. Il s’agit de nouvelles parues dans le numéro hors-série du magazine le 1 Hebdo, sous forme de livret.

Dirigé par Eric Fottorino ce magazine réalise chaque semaine un focus sur un seul et unique sujet d’actualité. Je vous reparlerai prochainement de cet homme à l’occasion de la parution de son nouveau livre à la rentrée littéraire. J’ai déjà eu l’occasion de le recevoir en séance de dédicaces et après des discussions à battons rompus, il m’a laissé un souvenir empreint de gentillesse et bienveillance.

image-2

« Voir loin, avoir la mémoire et l’impatience de l’avenir, donner le goût de transmettre et de découvrir : voici l’ambition tracée pour ce journal 1-sensé que nous rêvons de rendre pour vous chaque semaine, 1-dispensable »

Eric Fottorino, directeur de la publication

Après ces présentations, abordons maintenant le sujet commun à ces onze nouvelles. La séduction. Où commence-t-elle ? Où cesse-t-elle ? Il semble qu’aujourd’hui elle prenne des formes de plus en plus discutables.

« Le sujet est aussi évocateur qu’ambigu. Et il l’est plus encore depuis un an et l’éclatement de l’affaire Harvey Weinstein, ce producteur américain accusé de harcèlement et agressions sexuelles…/… Des milliers de femmes ont ensuite pris la parole pour, enfin, faire tomber les masques et révéler la violence des rapports hommes-femmes. Comment envisager la séduction, à l’heure de #MeToo et de #BalanceTonPorc ? Où se niche la frontière entre le charme et la provocation ? Doit-on défendre, au nom du droit à séduire, la liberté d’importuner ?« …/…

Extrait de la préface de Julien Bisso

Les onze auteurs traitent tous ce sujet sous des angles très différents, ce qui fait la richesse de ce recueil très agréable à lire. La séduction s’y trouve parfois honnête et charmante, parfois intrigante, ou encore machiavélique. En revanche je ne vous en dis pas plus, je vous laisse le soin d’ouvrir ces quelques pages avec délectation. J’espère que vous prendrez autant de plaisir que moi à découvrir ces textes écrits avec des plumes aussi délicates et incisives les unes que les autres.

Ce recueil est signé de onze grands noms de la littérature francophone tels que :

Philippe Claudel, Véronique Olmi, Philippe Jaenada, Monica Sabolo, François-Henri Désérable, Carole Martinez, David Foënkinos, Léonor de Récondo, Lola Lafon, Olivier Adam et Kaouther Adimi.

Je vous souhaite une très séduisante lecture, chers Amis.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/contes-et-legendes-u/le-1-nouvelles-n-2018-9782377150649-pr

 

Avis de lecture

La femme qui ne vieillissait pas : seule la jeunesse éphémère est précieuse…

delacourt

Bonjour les Amis,

Qui d’entre vous aimerait ne pas vieillir physiquement ? Je suis certaine qu’instinctivement vous seriez nombreux à jubiler rien qu’en l’imaginant. Et bien moi, non. Pas envie. Cette idée ne me fait pas particulièrement vibrer. En tous cas moins que le regard que l’être aimé qui partage ma vie porte sur moi. Tant que ses yeux brilleront en décryptant ma vie entière écrite sur mon visage et dans les petits sillons qui s’y sont confortablement installés, rien ne me fera changer d’avis. Il peut y lire tant qu’il le souhaite mes douleurs et mes joies, et je le laisse faire avec délectation ! L’essentiel est de traverser ce temps ensemble sans tenir compte des métamorphoses.

C’est aussi ce dont aurait rêvé Betty (ex Martine), l’héroïne. La femme qui ne vieillissait pas.

« À quarante-sept ans, je n’avais toujours aucune ride du lion, du front, aucune patte d’oie ni ride du sillon nasogénien, d’amertume ou du décolleté; aucun cheveu blanc, aucune cerne; j’avais trente ans, désespérément. »

C’est un roman qui aborde une thématique originale et contemporaine. Un phénomène très présent dans notre société actuelle. La jeunesse éternelle ou comment ne pas vieillir. Cependant, il est abordé ici sous un angle complètement opposé à ce qu’on a l’habitude d’entendre, de voir ou de lire. Betty ne vieillit pas, elle a trente ans pour longtemps sans l’avoir décidé. Et surtout en conservant sa fraîcheur et sa beauté naturelles. Elle n’a aucun recours au savoir faire d’un chirurgien esthétique, contrairement à sa meilleure amie. Elle n’a pas la faiblesse de croire que des mains expertes pouvent être magiciennes. Elle n’en a pas besoin surtout. Elle reste jeune sans que la superficialité ne s’inscrive avec vulgarité sur son visage.

En revanche, la cohabitation de cet état avec son entourage s’avère de plus en plus difficile et douloureuse. Grégoire Delacourt décrit parfaitement toutes les contraintes liées à cette jeunesse éternelle. J’aime beaucoup également sa manière de présenter des pans de vie juste par de menus détails. L’auteur en évoquant une coupe de cheveux, une forme de pantalon, un tube musical ou la mort d’un artiste permet au lecteur de se situer dans le temps. Il réalise cette prouesse avec beaucoup de douceur et de poésie. Je me suis littéralement laissée bercée et portée par son écriture fluide et féminine.

Ce livre est une véritable ode à l’amour. Ce véritable amour qui parfois trébuche mais jamais ne faiblit. Cet amour niché au creux du ventre pour l’éternité tel un cœur battant.

Bonne lecture chers Amis !

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/la-femme-qui-ne-vieillissait-pas-9782709661836-pr

Existe aussi en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782709662093/la-femme-qui-ne-vieillissait-pas-gregoire-delacourt

 

 

 

 

Avis de lecture

Agnès Martin-Lugand récidive

A_LA_LUMIERE_DU_PETIT_MATIN_hd

Bonsoir les Amis,

Une fois de plus Agnès Martin-Lugand nous emmène dans une jolie histoire pleine de relations humaines intenses. En toile de fond, le deuil, comme souvent dans les livres de cette auteure à succès. Sans pour autant rendre ce roman triste. Il s’agit là d’un pan de la vie d’Hortense, professeur de danse de quarante ans, sans enfants, maîtresse d’un homme marié. Elle réalise un jour qu’ elle est sans doute en train de passer à côté de sa propre vie. Peut-on vivre heureux en se mentant à soi-même ? Rien n’est moins sûr.

Agnès Martin-Lugand est très douée pour décrypter et retranscrire les émotions et les états d’âme de ses personnages toujours attachants. Un livre très agréable à lire. C’est son sixième ouvrage et les cinq premiers, que j’ai tous lus également, se sont déjà vendus à deux millions d’exemplaires. Le premier étant : Les gens heureux lisent et boivent du café. N’hésitez donc plus si vous voulez passer un bon moment !

Bonne lecture à tous, chers Amis

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/-9782749929026-pr

Existe aussi en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782749936567/a-la-lumiere-du-petit-matin-agnes-martin-lugand