Avis de lecture

Mon ciel et ma terre : une relation mère-fille improbable

mon ciel ma terre

Note de l’éditeur Fayard : Aure Atika est comédienne, scénariste et réalisatrice. Elle oscille entre films d’auteur (Jacques Audiard, Abdellatif Kechiche, ou Stéphane Brizé) et productions grand public (La Vérité si je mens, ou OSS 117). Mon ciel et ma terre est son premier roman.

Ce livre a été publié il y a quelques mois déjà. J’ai dévoré ce livre en peu de temps J’ai souri, été touchée souvent, peinée même parfois. Aure y décrit son enfance avec sa mère bohème et dépendante à des substances nocives.

J’ai aimé comment Aure raconte la manière dont elle s’occupe de sa maman alors qu’elle n’est encore qu’elle-même qu’une enfant. A sa façon, elle a toujours été présente à ses côtés. Elle a tout fait pour minimiser la conjoncture délicate et improbable dans laquelle elles étaient engluées toutes les deux. La situation est complètement inversée en apparence, mais la fillette en dépit de ses grandes responsabilités garde une âme d’enfant. Elle essaie de protéger sa maman. L’écriture est claire, précise, chaque mot a son sens, chaque mot est nécessaire au texte. Il s’agit là d’une très complexe et très belle histoire d’amour entre une jeune fille et sa maman.

Bon, je reconnais aussi que j’aime beaucoup Aure Atika comme actrice, elle a énormément de charme, elle dégage beaucoup de simplicité et d’authenticité.

Aure, si vous pouviez me lire, je me permettrais de vous dire : « Continuez à écrire »…

http://www.fayard.fr/mon-ciel-et-ma-terre-9782213687100

Et comme il est un peu tard pour vous procurer le livre d’ici demain, pensez ebook. https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782213688756/mon-ciel-et-ma-terre-aure-atika

 

Rencontre

RENCONTRE AVEC BRIGITTE FOSSEY…

photo brigitte fossey blog

Lors du festival Culturissimo organisé par 26 espaces culturels E.Leclerc, j’ai eu le bonheur d’écouter à Cherbourg, Brigitte Fossey lire des poèmes tirés du recueil Paroles de Jacques Prévert. Parmi eux, Le cancre que j’ai beaucoup aimé.

L’actrice qui a bercé mon enfance et mon adolescence, m’a subjuguée lors de sa prestation tant vocale que corporelle sur scène. À travers sa voix délicatement ronde et puissante à la fois, les poèmes de Jacques Prévert ont pris vie. Elle les a non seulement lus, mais joués, chantés, exprimés de manière si intense, si présente… Prévert était là, parmi nous. Brigitte Fossey était  face à moi, j’ai bu Ses paroles, les Paroles de Prévert. J’osais à peine cligner des yeux de peur de perdre de ces instants, de chacun de ses gestes, de ses déplacements sur l’estrade. Mes oreilles sont restées en alerte : ne pas manquer une consonne, une voyelle de ces mots qui pénétraient en moi pour venir se blottir dans mon ventre et dans mon cœur. Depuis ils y sont restés, bien au chaud. J’ai souri, ri, senti parfois ma gorge se serrer, mes yeux me piquer, mais j’ai tout aimé, rien regretté. Pas un mot, pas un souffle.

Depuis j’ai relu quelques poèmes, ils ont tout à coup un goût autre, différent, meilleur.

Je suis ravie d’avoir fait la connaissance d’une grand Dame du cinéma. Une femme humble, douce, posée. Elle m’a laissé des étoiles dans la tête, m’a apporté du plaisir. Que j’aime ces rencontres humainement riches !

J’ai vraiment été heureuse d’organiser cet évènement. Voilà, je voulais partager ce moment avec vous tous chers lecteurs.

https://www.facebook.com/espaceculturelleclerc.tourlaville/

https://www.facebook.com/EspaceCulturelELeclerc/