Ça m'inspire...

Episode 1 : Doucement ouatés…

img_0919

Bonsoir chers Amis,

Ce mois de novembre qui démarre m’inspire beaucoup. Je vous propose donc de vous écrire régulièrement un texte très court à suivre à chaque publication. Comme un rendez-vous. Et ce durant un mois.

Je vous laisse le soin de déchiffrer ces jolis messages de vie que je vous ferez passer. En espérant qu’ils trouvent auprès de vous des oreilles sensibles à la résonance que je  souhaite leur donner…

 

Quelque part au cours de l’année 2015…

« Je suis tranquille, bien au chaud, toute recroquevillée, en sécurité.

Les sons extérieurs m’apparaissent doucement ouatés. Parfois, le bruit est gai. Il me donne envie de gigoter. Alors je nage, je nage. C’est agréable. Puis quand je suis trop fatiguée, je porte mon pouce à ma bouche et finis par m’endormir.

Le son que je reconnais le plus facilement et que je préfère : sa voix. Sa douce voix. Elle me parle chaque jour depuis le début. Elle me raconte. Elle se raconte. J’aime l’écouter. Je m’agite pour lui répondre. Elle semble apprécier car j’entends son sourire. Alors je recommence de plus belle. Puis elle me donne une caresse que j’apprécie tout autant. Je me sens bien ici.

Je l’aime déjà. »

Bonne lecture et belle soirée chers Amis !

 

Rencontre

RENCONTRE AVEC BRIGITTE FOSSEY…

photo brigitte fossey blog

Lors du festival Culturissimo organisé par 26 espaces culturels E.Leclerc, j’ai eu le bonheur d’écouter à Cherbourg, Brigitte Fossey lire des poèmes tirés du recueil Paroles de Jacques Prévert. Parmi eux, Le cancre que j’ai beaucoup aimé.

L’actrice qui a bercé mon enfance et mon adolescence, m’a subjuguée lors de sa prestation tant vocale que corporelle sur scène. À travers sa voix délicatement ronde et puissante à la fois, les poèmes de Jacques Prévert ont pris vie. Elle les a non seulement lus, mais joués, chantés, exprimés de manière si intense, si présente… Prévert était là, parmi nous. Brigitte Fossey était  face à moi, j’ai bu Ses paroles, les Paroles de Prévert. J’osais à peine cligner des yeux de peur de perdre de ces instants, de chacun de ses gestes, de ses déplacements sur l’estrade. Mes oreilles sont restées en alerte : ne pas manquer une consonne, une voyelle de ces mots qui pénétraient en moi pour venir se blottir dans mon ventre et dans mon cœur. Depuis ils y sont restés, bien au chaud. J’ai souri, ri, senti parfois ma gorge se serrer, mes yeux me piquer, mais j’ai tout aimé, rien regretté. Pas un mot, pas un souffle.

Depuis j’ai relu quelques poèmes, ils ont tout à coup un goût autre, différent, meilleur.

Je suis ravie d’avoir fait la connaissance d’une grand Dame du cinéma. Une femme humble, douce, posée. Elle m’a laissé des étoiles dans la tête, m’a apporté du plaisir. Que j’aime ces rencontres humainement riches !

J’ai vraiment été heureuse d’organiser cet évènement. Voilà, je voulais partager ce moment avec vous tous chers lecteurs.

https://www.facebook.com/espaceculturelleclerc.tourlaville/

https://www.facebook.com/EspaceCulturelELeclerc/