Avis de lecture

Les loyautés ou les démons cachés

Les Loyautés

Bonsoir les Amis,

Je vais de nouveau vous parler de Delphine de Vigan. Cette fois pour son livre Les loyautés paru chez JC Lattès en janvier 2018. C’était le premier livre livre de ce qui semble être aujourd’hui les prémices d’une série sur les sentiments. Après celui-ci, l’auteure a publié Les gratitudes dont je vous ai déjà parlé.

Résumé de l’éditeur :

«Chacun de nous abrite-t-il quelque chose d’innommable susceptible de se révéler un jour, comme une encre sale, antipathique, se révélerait sous la chaleur de la flamme ? Chacun de nous dissimule-t-il en lui-même ce démon silencieux capable de mener, pendant des années, une existence de dupe ?»

Avec une plume sobre et efficace, l’auteure aborde le mal-être chez les jeunes, l’alcoolisme, la maltraitance, les relations familiales ; les principales thématiques du livre. Mais pas seulement. L’amitié et les jardins secrets de chacun sont présents également. Delphine de Vigan a cette manière bien à elle d’explorer l’intime tout en menant à diverses pistes de réflexion.  En l’occurrence ici, je me suis posé la question de l’importance ou non des liens du sang pour sauver une personne de la noirceur dans laquelle elle sombre. Ici le jeune Théo qui traverse un épisode auto-destructeur n’est pas entendu par sa famille. Seule Hélène, une de ses professeurs va s’inquiéter et tout mettre en oeuvre pour découvrir quel est le mal qui le ronge. Ce qui m’a plu tout particulièrement est la raison pour laquelle elle réagit ainsi. Comme un animal traqué elle a senti le danger pour le jeune garçon. Elle a reconnu l’odeur du mal, celui qui broie et détruit. Il faut avoir vécu des épreuves similaires pour savoir renifler, détecter une telle souffrance. Il suffit alors de savoir lire dans les yeux baissés,  remarquer une attitude fuyante ou observer une posture du corps. Ce qui est invisible aux yeux de tous ne l’est jamais pour qui a vécu les mêmes méfaits.

En cherchant à aider Théo, pour Hélène la boucle est bouclée.

Bonne lecture chers Amis

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/les-loyautes-9782709661584-pr

En ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782709661249/les-loyautes-delphine-de-vigan?ac=1

Coup de cœur

Marche ou crève

marche oucrève

Bonjour les Amis,

Stephen King sous son pseudonyme Richard Bachman nous livre ici un réel roman d’anticipation dystopique. Par là, un roman qui se déroule dans un futur proche ou lointain, peu importe et dans une société où le bonheur est inatteignable. Une sorte de contre utopie.

Tout est dit dans ce titre sans équivoque.

« Garraty, un adolescent natif du Maine va concourir pour «La Longue Marche», une compétition qui compte cent participants. Cet événement est très attendu. Il sera retransmis à la télévision, suivi par des milliers de personnes. Mais ce n’est pas une marche comme les autres, plutôt un jeu sans foi ni loi…
Garraty a tout intérêt à gagner.
Le contraire pourrait lui coûter cher.
Très cher… »

Chaque participant qui ne respecte pas les quelques consignes de la Marche a droit à trois avertissements après quoi il est tué. La seule once de chance de s’en sortir tient dans le fait que chaque avertissement est annulé au bout d’une heure si le participant n’entrave pas les règles pendant ce laps de temps. Autant dire que l’heure qui suit ce troisième avertissement est vécue avec une tension abominable. Une tension que seule King sait tenir à ce point. Ce livre est grandiose, unique, extrêmement dur. Le langage y est souvent cru, du Stephen King quoi ! La construction des personnages est parfaitement menée. Leurs tempéraments sont vite mis à nu or il faut toute la lecture du livre pour découvrir réellement qui ils sont. Pour chacun d’entre eux, l’idée de la mort indéniablement imminente tend à révéler la profondeur de son âme avec ses beautés comme ses noirceurs. L’introspection est au cœur de cette histoire horrible, imaginaire, que King parvient presque à rendre magique. Certains deviennent attachants tandis que d’autres sont juste ignobles. La cruauté de cette Marche est absolue. Elle pousse ces garçons à agir de manière souvent inattendue et incontrôlée.

L’horreur de cette épreuve sportive attendue et suivie par des milliers de personnes donne à réfléchir sur notre société actuelle. Celle qui prend plaisir à s’abreuver en boucle d’informations toutes plus cruelles les unes que les autres. Celle qui parie sur le nombre de morts en espérant toujours en compter un peu plus dans des événements assassins. Celle qui se délecte de son regard intrusif sur des programmes de télé-réalité sans morale aucune, sans intérêt, qui ne contribuent qu’à anéantir les cerveaux déjà peu développés de leurs spectateurs. Comme c’est dangereux ! C’est en cela que ce texte  paru il y a trente est un roman d’anticipation me semble-t-il.

Âmes sensibles, s’abstenir, ou au contraire pas… pour sortir un peu de sa zone de confort.

Je vous laisse méditer et décider vous-mêmes. Bon dimanche à tous.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/policier–thriller-u/marche-ou-creve-9782253151395-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226336323/marche-ou-creve-richard-bachman

Et je vous invite à découvrir le site de Stephen King France sur lequel vous aurez accès à toutes les informations sur l’auteur, ses œuvres, et tout son univers : https://stephenkingfrance.fr/