La relève : Une histoire de corps et de cœur

Bonjour les Amis,

Après nous avoir subjugués avec Le berceau l’an dernier, Fanny Chesnel revient en force avec La relève.

Résumé de l’éditeur Flammarion:

César, quinze ans, se réveille un matin coupé en deux. Les jambes inertes. Ce garçon d’ordinaire si prompt à franchir les étapes, habitué à devancer chaque attente parentale pour mieux la combler, est soudain gagné par un mal étrange, une torpeur qui le fige. Sa famille, avec lui, tombe de haut.
On l’ausculte, on le questionne, on sonde en vain l’énigme qu’il renferme, puis on l’envoie dans un centre de rééducation, loin de son cocon, avec l’ordre de guérir. Près de jeunes gens vibrant, comme lui, du tumulte de l’époque, César doit alors réapprendre à marcher et à vivre.
Mais avec eux, d’autres promesses se révèlent. Et s’il leur était possible d’incarner la relève ?

Un livre qui pose un regard empreint de lucidité sur la fragilité et l’insouciance de l’adolescence, mais aussi sur la maturité dont les jeunes sont capables de faire preuve dans les tourments de la vie. Il évoque aussi ces pressions – parfois muettes – que certains parents exercent sur leurs enfants, attendant d’eux une forme d’excellence, comme une évidence. Jusqu’au point de non retour ? Enfin ce roman est une très jolie histoire d’amour et de fusion. De corps et de cœur. De rage de vivre.

Fanny Chesnel décortique les sentiments et les analyse avec beaucoup de réalisme. La famille et les liens qui la tissent semblent être son domaine de prédilection – comme dans ses deux précédents ouvrages -, et elle y excelle. Sa plume singulière et vibrante m’a une nouvelle fois emmenée au cœur d’une histoire pleine d’humanité. Merci à toi, Fanny !

Belle lecture chers Amis !

Version grand format papier

En ebook

Lien vers ma chronique de son précédent livre :

Le berceau

Pour rappel, Fanny Chesnel avait écrit un premier roman paru en 2011 chez Albin Michel. Une jeune fille aux cheveux blancs a été adapté ensuite au cinéma avec Fanny Ardant, Laurent Lafitte et Patrick Chenais sous le titre Les beaux jours.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :