Extrait de Croire au merveilleux

J'aime cette manière dont Christophe Ono-Dit-Biot évoque un sujet si sensible et délicat, sans jamais le citer. Je vous laisse donc en découvrir la teneur par vous-même : "Pas un bruit dans la ville, où, depuis un an, la mort frappe, régulièrement, au nom d'un dieu oriental qu'on dit avide du sang de ceux qui... Lire la Suite →

Retour en haut ↑