Actu

Michel Legrand tire sa révérence

michel legrand

Bonjour les Amis,

Bien entendu je ne vous apprends rien en vous disant que Michel Legrand est mort cette nuit. Le célèbre musicien, compositeur, chanteur et arrangeur a passé près de soixante années à travailler dans l’univers musical. Ses œuvres se comptent par nombreuses dizaines. Nous avons tous un jour ou l’autre entendu au moins une de ses musiques. Qu’elles aient marqué notre enfance,  notres jeunesse ou que nous les ayons entendues au travers les films pour lesquelles elles étaient composées, leurs mélodies restent en tête. Sa carrière de compositeur pour le cinéma lui a permis de remporter trois Oscar.

Si je dois vous faire écouter une seule de ses musiques, mon choix est rapidement fait. Habitant moi-même Cherbourg, je ne peux que vous proposer sa composition pour Les parapluies de Cherbourg, film de Jacques Demy. D’autant plus que c’est une des premières mélodies que j’ai apprises en débutant le clavier. Elle me rappelle donc, comme pour beaucoup d’entre nous, de jolis souvenirs d’enfance.

Bonne écoute et bonne soirée les Amis.

 

Coup de cœur

Marche ou crève

marche oucrève

Bonjour les Amis,

Stephen King sous son pseudonyme Richard Bachman nous livre ici un réel roman d’anticipation dystopique. Par là, un roman qui se déroule dans un futur proche ou lointain, peu importe et dans une société où le bonheur est inatteignable. Une sorte de contre utopie.

Tout est dit dans ce titre sans équivoque.

« Garraty, un adolescent natif du Maine va concourir pour «La Longue Marche», une compétition qui compte cent participants. Cet événement est très attendu. Il sera retransmis à la télévision, suivi par des milliers de personnes. Mais ce n’est pas une marche comme les autres, plutôt un jeu sans foi ni loi…
Garraty a tout intérêt à gagner.
Le contraire pourrait lui coûter cher.
Très cher… »

Chaque participant qui ne respecte pas les quelques consignes de la Marche a droit à trois avertissements après quoi il est tué. La seule once de chance de s’en sortir tient dans le fait que chaque avertissement est annulé au bout d’une heure si le participant n’entrave pas les règles pendant ce laps de temps. Autant dire que l’heure qui suit ce troisième avertissement est vécue avec une tension abominable. Une tension que seule King sait tenir à ce point. Ce livre est grandiose, unique, extrêmement dur. Le langage y est souvent cru, du Stephen King quoi ! La construction des personnages est parfaitement menée. Leurs tempéraments sont vite mis à nu or il faut toute la lecture du livre pour découvrir réellement qui ils sont. Pour chacun d’entre eux, l’idée de la mort indéniablement imminente tend à révéler la profondeur de son âme avec ses beautés comme ses noirceurs. L’introspection est au cœur de cette histoire horrible, imaginaire, que King parvient presque à rendre magique. Certains deviennent attachants tandis que d’autres sont juste ignobles. La cruauté de cette Marche est absolue. Elle pousse ces garçons à agir de manière souvent inattendue et incontrôlée.

L’horreur de cette épreuve sportive attendue et suivie par des milliers de personnes donne à réfléchir sur notre société actuelle. Celle qui prend plaisir à s’abreuver en boucle d’informations toutes plus cruelles les unes que les autres. Celle qui parie sur le nombre de morts en espérant toujours en compter un peu plus dans des événements assassins. Celle qui se délecte de son regard intrusif sur des programmes de télé-réalité sans morale aucune, sans intérêt, qui ne contribuent qu’à anéantir les cerveaux déjà peu développés de leurs spectateurs. Comme c’est dangereux ! C’est en cela que ce texte  paru il y a trente est un roman d’anticipation me semble-t-il.

Âmes sensibles, s’abstenir, ou au contraire pas… pour sortir un peu de sa zone de confort.

Je vous laisse méditer et décider vous-mêmes. Bon dimanche à tous.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/policier–thriller-u/marche-ou-creve-9782253151395-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226336323/marche-ou-creve-richard-bachman

Et je vous invite à découvrir le site de Stephen King France sur lequel vous aurez accès à toutes les informations sur l’auteur, ses œuvres, et tout son univers : https://stephenkingfrance.fr/

Actu

Seuls les enfants savent aimer

cali

Bonsoir les Amis,

Je viens de découvrir le chanteur Cali avec de nouveaux yeux. Je porte désormais sur lui un nouveau regard. Cet homme raconte dans son livre Seuls les enfants savent aimer, comment âgé seulement de six ans il a été confronté à la mort de sa maman. Certainement l’une des pire tragédies qui puissent arriver à un si jeune enfant. Il décrit avec une plume d’une grande délicatesse, son infinie douleur, son manque incommensurable et la naissance d’une amitié profonde qui apaise quelque peu ses jours et ses nuits. Cette amitié devient addictive. Sa vie même en dépend. Il met en elle tout l’amour qu’il porte à sa maman disparue et cherche à recevoir une équivalence en retour. Ce petit garçon est en perpétuelle quête d’amour et d’affection. Il tombe profondément amoureux, comme on peut l’être à six ans. Parallèlement à ce besoin, il se sent complètement impuissant face à la détresse de son papa. Il assiste à son déclin sans pouvoir l’aider. Son petit papa qu’il aime tant. Les rares fois où il parvient à ressentir un moment de bonheur, le jeune garçon culpabilise et pose sans cesse la question suivante :

« Ai-je le droit d’être si heureux, maman ? »

Toute l’histoire se déroule sur quelques mois au milieu des années 70. J’ai grandi durant ces mêmes années quasiment au même âge. L’environnement qui est décrit ne m’est donc pas totalement étranger. J’y ai retrouvé d’infimes détails, des éléments qui ont résonné en moi, qui ont réveillé des souvenirs d’enfance. Par chance plus heureux. Il a ainsi entendu chanter Annie Cordy, il a appris la magie grâce à Gérard Majax, il portait ses sous-pull, les filles jouaient à l’élastique…

« Seuls les enfants savent aimer.
Seuls les enfants aperçoivent l’amour au loin, qui arrive de toute sa lenteur, de toute sa douceur, pour venir nous consumer.
Seuls les enfants embrassent le désespoir vertigineux de la solitude quand l’amour s’en va.
Seuls les enfants meurent d’amour.
Seuls les enfants jouent leur cœur à chaque instant, à chaque souffle.
À chaque seconde le cœur d’un enfant explose.
Tu me manques à crever, maman.
Jusqu’à quand vas-tu mourir ? »

Cali a su nous dévoiler ses blessures profondes avec une plume fine et poétique, du prisme de l’enfant qu’il était. J’ai trouvé cet ouvrage extrêmement touchant.

Bonne lecture les Amis.

Existe en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782749156392/seuls-les-enfants-savent-aimer-cali

Ou en version papier :

https://www.culture.leclerc/pageRechercheq=Seuls%20les%20enfants%20savent%20aimer&univers=all