Les aérostats d’Amélie Nothomb

Bonjour les Amis, Qui dit rentrée littéraire dit bien entendu Amélie Nothomb. La voilà de retour cette année avec Les aérostats. L’histoire d’une étudiante qui donne des cours de littérature et le goût de la lecture à un jeune lycéen dyslexique en rupture relationnelle avec ses parents. Voici la toile de fond. Or comme dans... Lire la Suite →

Impossible d’Erri De Luca : un huis clos magistral

Bonjour les Amis, Erri De Luca revient en force en cette rentrée littéraire avec un magnifique roman : Impossible Résumé Gallimard : On part en montagne pour éprouver la solitude, pour se sentir minuscule face à l’immensité de la nature. Nombreux sont les imprévus qui peuvent se présenter, d’une rencontre avec un cerf au franchissement... Lire la Suite →

Sale bourge : un premier roman percutant

Bonsoir les Amis, La voilà, elle a débuté aujourd’hui. La rentrée littéraire 2020 proposera cette année 524 titres dont 65 nouveaux romans. Le choix sera donc large comme chaque année pour déterminer quelles seront nos prochaines lectures. Pour ma part, ma liste est déjà longue… J’ai choisi pour commencer, un premier roman. Celui de Nicolas... Lire la Suite →

Anonymat garanti : un thriller envoûtant

Bonjour les Amis, Voici un livre comme je les aime. C'est-à-dire de ceux qu'on ne lâche pas une fois entre les mains. Avec Anonymat garanti, Greer Hendricks et Sarah Pekkanen font leur grand retour dans le thriller psychologique. Après Une femme entre nous, qui avait rencontré un immense succès mondial, ces deux autrices ont à... Lire la Suite →

Libres dans leur tête : de la couleur en prison

Bonjour les Amis, Voici aujourd'hui une jolie et fraîche découverte. Libres dans leur tête est le premier roman d'une femme qui s'est vue remporter un concours d'écriture portant sur le thème du huis clos. Résumé : Romain arrive en prison. Les choses n’auraient jamais dû en arriver là, mais une vieille femme est morte… et... Lire la Suite →

Gisèle Halimi et Fritna

Bonjour les Amis, L’avocate Gisèle Halimi, figure du combat pour les droits des femmes est décédée, hier, à l’âge de 93 ans. Gisèle Halimi se fait connaître du grand public lors du procès emblématique de Bobigny, en 1972, où elle défend une mineure jugée pour avoir avorté à la suite d'un viol. Signataire du "Manifeste... Lire la Suite →

Retour en haut ↑