Avis de lecture

Métaphysique des tubes

TUBES

Bonjour les Amis,

Ce début de matinée, dès l’aube même, fut consacré à la lecture de Métaphysique des tubes, d’Amélie Nothomb, paru en 2000. Comme hier, je vous présente un ouvrage pas tout à fait récent. Celui-ci m’a fait sourire tant l’auteure part dans de délicieux délires. Que dire du livre si ce n’est qu’il pourrait s’agir de l’autobiographie d’un bébé ? Impossible me direz-vous, sa conscience n’est pas encore suffisamment développée pour en garder quelque souvenir que ce soit. Ne cherchez pas à comprendre. Dites vous juste que c’est la main d’Amélie Nothomb qui écrit. Cette même main, au bout du bras, au bout du corps de ce bébé. Ce bébé c’est elle. Ce bébé qui passe les deux premières années de sa vie, sans vie. Les médecins le décrivent apathique. Ce bébé ne serait qu’un tube digestif. Pourtant, il semblerait que dans sa tête, tout fonctionne bien. Bien ou mal, où est la normalité ? Allez savoir.

Comme dans la plupart de ses livres, je me suis laissée porter par les mots extrêmement justes et précis d’Amélie. J’ai souri devant son côté décalé réfléchi et je me suis détendue grâce à son humour sans avoir pour autant un livre dit « léger » entre les mains.

Je vous laisse donc le découvrir, si ce n’est déjà fait depuis bien longtemps.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/metaphysique-des-tubes-9782226116680-pr

Existe aussi en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226260079/metaphysique-des-tubes-amelie-nothomb

Amusez-vous bien, en attendant la sortie de son prochain livre le 22 août :

Les Prénoms épicènes

Fête des pères·Idées cadeaux

De la lecture pour la fête des pères

Bonjour les Amis,

En panne d’idée cadeau pour vos papas ? Retrouvez  mes chroniques susceptibles de répondre aux attentes de ces messieurs ! Attention cette liste n’est pas exhaustive…

Bon rétablissement de Marie-Sabine Roger, éditions du Rouergue

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4108

Existe aussi en DVD

https://www.culture.leclerc/video-u/films-u/comedies-u/dvd-u/-3475001042187-pr

Goldman Sucks de Pascal Grégoire, éditions Cherche Midi

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4122

Vers la beauté de David Foënkinos, éditions Gallimard

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4075

Du côté du bonheur d’Anna Mc Partlin, éditions Cherche Midi

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4046

Millésime 54, ou Rhapsodie française d’Antoine Laurain, éditions Flammarion

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4010

La disparition de Stephanie Mailer, L’affaire Harry Quebert, ou La maison des Baltimore, de Joël Dicker, éditions de Fallois,

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3994

L’amour sans le faire de Serge Joncour, éditons Fammarion

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3882

Mr Mercedes de Stephen King, éditions Albin Michel

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3831

Il est toujours minuit quelque part de Cédric Lalaury, éditions Préludes

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3796

Je peux me passer de l’aube d’Isabelle Alonso, éditions Héloïse d’Ormesson

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/1398

Seuls les enfants savent aimer de Cali, éditions Cherche Midi

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3739

Continuer de Laurent Mauvigner, éditions de Minuit

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3424

Le livre que je ne voulais pas écrire d’Erwan Lahrer, éditions Quidam

 

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/999

Rien n’est joué d’avance de Patrick Bourdet, éditions Fayard

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/1749

D’autres chroniques sont disponibles également sur ce blog.

Bonne lecture à tous.

 

Coup de cœur

Mr Mercedes de Stephen King

mercedes

Bonjour les Amis,

Bon, je ne suis ni spécialiste ni adepte du Polar et encore moins du Fantastique. Par méconnaissance je pense. Du coup quand mon fils m’a suggéré de lire du Stephen King, j’ai longuement hésité. Il semblerait que ce soit le moins Fantastique de tous les King. Mr Mercedes est longtemps resté sur la pile de mes lectures « à venir ». Pour moi, cet auteur représente les deux genres réunis. J’ai donc ouvert les premières pages avec sans doute un à priori qui a fait que j’ai mis un peu de temps à entrer dans l’histoire. En revanche cet état a duré très peu de temps. Très vite je me suis attaché au personnage de Bill Hodges, le flic à la retraite qui reprend du flambeau en menant une enquête discrète sur le présumé coupable d’un massacre.

Voici le résumé de l’éditeur Albin Michel

« Midwest, 2009. Dans l’aube glacée, des centaines de chômeurs en quête d’un job font la queue devant un salon de l’emploi. Soudain, une Mercedes fonce sur la foule, causant huit morts et quinze blessés dans son sillage. Le chauffard, lui, a disparu dans la brume, sans laisser de traces. Un an plus tard, Bill Hodges, flic à la retraite qui n’a pas su résoudre l’affaire, reste obsédé par ce massacre. Une lettre du « tueur à la Mercedes » va l’empêcher de sombrer dans la dépression qui le guette. Délaissant le fantastique pour le polar dans lequel il se glisse avec une jubilation contagieuse, Stephen King démontre une fois de plus son talent de conteur, et son inspecteur Bill Hodges rejoint les figures emblématiques du roman noir américain. »

Il est impressionnant de constater que ce livre, publié en janvier 2015, a été écrit bien avant les attentats de Nice et du Bataclan. Des scènes similaires rappellent ces deux événements tragiques.

Ce livre est un vrai page turner, il est impossible à lâcher. Cependant, je recommande aux âmes sensibles de réfléchir à deux fois avant d’entamer la lecture de ces six-cents pages. Le langage est particulièrement cru, des scènes très dérangeantes sont décrites, la relation du coupable avec sa mère est abjecte. J’ai plusieurs fois failli abandonner par dégoût, mais malgré tout j’ai été rattrapée par l’envie furieuse de connaître la fin. Et en aucun cas je ne le regrette. Ce livre est extra. Je n’ai rien à vous dire de plus les Amis, si ce n’est, ouvrez ce livre en toute connaissance de cause ! A vous de choisir.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/policier–thriller-u/mr-mercedes-9782226314680-pr

Existe aussi en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226338846/mr-mercedes-stephen-king

Avis de lecture

Frère et sœur : des relations complexes

img_1465

Bonjour les Amis,

Esther Gerritsen nous raconte une histoire de relations humaines entre un frère et une sœur, une femme et son mari, une femme et ses enfants, une femme et son patron, une femme et ses collègues. C’est cette même femme qui tient tous ces rôles à la fois. Froide et distante avec tout son entourage, happée par un travail à responsabilités prenant, elle en oublie l’essentiel. Le sel de la vie. L’amour de ses proches. Quand une tragédie frappe l’un d’entre eux, toutes ses certitudes sont mises à mal. Elle ne sait plus si elle doit prendre la nouvelle à la légère ou s’apitoyer. A tel point que lorsqu’elle montre de l’empathie pour son frère qui vient de se faire amputer d’une jambe, elle surprend sa famille. Ses sentiments deviennent confus. Elle se perd elle-même et finit par s’exclure du cercle familial. Jusqu’où ces réactions la mèneront-elle ? L’amour n’est-il pas plus fort que tout ?

Je vous laisse le découvrir dans ce joli texte assez court publié chez Albin Michel.

Bonne lecture chers Amis.

Existe en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226426291/frere-et-soeur-esther-gerritsen

 

rentrée littéraire 2017

Frappe-toi le cœur 

img_1894Surprenante citation d’Alfred de Musset qui inspira Amélie Nothomb.
« Frappe-toi le cœur, c’est là qu’est le génie »

L’auteure analyse et décrit dans ce roman un sentiment d’une perversité affolante. Un sentiment mêlé d’amour, destructeur pour qui le subit comme pour qui l’éprouve : la jalousie.

En l’occurrence ici, il s’agit de la jalousie d’une mère, qui, avant l’arrivée au monde de son enfant, brillait constamment en société. Elle ne vivait qu’au travers du regard empreint d’admiration et d’envie que son entourage portait sur elle. Elle jouissait de la jalousie qu’elle pouvait susciter. Puis, être tout à coup moins convoitée, moins admirée que sa fille, même bébé, la rend monstrueuse d’indifférence. En est-elle consciente ou non ? C’est difficile à dire.

J’ai beaucoup aimé la lumière qu’Amélie Nothomb porte sur ces divers sentiments. La jalousie mais aussi la souffrance de l’enfant, sa compassion pour sa mère, puis plus loin dans le livre, le mépris.

L’enfant devenue adulte, libérée de sa mère, tombe à nouveau dans l’enfer d’une relation perverse avec une femme qu’elle admire plus que tout. Une mère de substitution ? Il faut vraiment attendre la fin du livre pour comprendre à quel point ce sentiment de jalousie est puissant, violent.

Comme d’habitude Amélie Nothomb parvient à décrire et écrire la brutalité des sentiments avec finesse, l’intelligence de l’enfance avec justesse, les émotions avec précision. Chaque mot est savamment choisi, délicatement posé et approprié.

Un roman plutôt noir mais qui se lit d’une traite, avec une grande facilité. Une histoire qui mène à réfléchir aussi sur l’importance des liens parentaux, la nécessité de les créer sains, équilibrés, plein d’amour authentique et profond.

N’hésitez plus, chers Amis, et succombez pour Frappe-toi le cœur.

http://www.albin-michel.fr/ouvrages/frappe-toi-le-coeur-9782226399168

Disponible en ebook sur :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226425355/frappe-toi-le-coeur-amelie-nothomb