billet d'humeur

Josiane Balasko lit Jamaiplu

IMG_2367

Bonjour les Amis,

Je vais vous conter aujourd’hui une histoire magique.

Si je vous dis : Josiane Balasko, je distingue d’ici vos visages s’illuminer, vos sourcils s’élever en accents circonflexes au-dessus de vos yeux dans lesquels je vois défiler quelques reflets de souvenirs cinématographiques cultes. En même temps, vous avez une pensée fulgurante pour le Splendid au grand complet. Non, non, ne niez pas, soyez honnête. J’ai eu la même réaction quand un matin mon téléphone a sonné. Au bout du combiné j’ai entendu une voix bien réelle « Josiane Balasko, ça te dirait de la recevoir chez toi ? » Je crois me souvenir que mon cœur a bondi et sans réfléchir « oui bien sûr !  » Cette question ne méritait aucun délai de réflexion. Voilà comment cette histoire a commencé il y a tout juste un mois.

Il n’est plus nécessaire de vous rappeler en détail ce qu’est le festival Culturissimo dont je vous ai souvent parlé. Des lectures, des concerts, une mise en avant vivante de la culture réalisée par les espaces culturels E.Leclerc dans soixante villes de France  pendant deux mois. Pour la sixième édition cette année, mes équipes et moi-même aurons donc le plaisir de recevoir Josiane Balasko qui nous lira des extraits de son dernier livre Jamaiplu, paru en mars chez Pygmalion.

L’écrivaine m’a surprise avec un univers que je ne lui connaissais pas. Il s’agit d’un recueil de huit nouvelles drôles, tendres ou amères. Ainsi définies, on pourrait penser me direz-vous, à certains rôles qu’elle a joués au cinéma ou au théâtre. Cependant dans ce livre, j’ai découvert un univers fantastique, peuplé de personnages, d’animaux, et de végétaux étranges et déroutants. J’y ai croisé une jeune femme qui parle aux animaux, des fantômes facétieux, des zombies affectueux, un enfant trop curieux ou encore un extraterrestre élevé dans un pot… Avec ces nouvelles cocasses et fantastiques Josiane Balasko porte un regard tendre et acerbe sur notre époque.

A la lecture j’ai ressenti de nombreuses émotions très différentes. J’ai été surprise, intriguée, j’ai eu envie de rire, de pleurer, j’ai été très émue. Derrière la fantaisie des mots, Josiane Balasko aborde différents thèmes profonds. L’instinct, le questionnement, la mort, la peur, la solitude, la religion. L’inconnu au sens large. Le tout saupoudré d’un humour décapant et farfelu dont elle est naturellement pourvue. Des références littéraires se sont glissées dans les textes, Edgar Allan Poe ou Charles Dickens entre autres ont inspiré l’écriture de Jamaiplu. Josiane Balasko se révèle aussi talentueuse en écriture qu’au cinéma, au théâtre ou derrière une caméra. L’écriture est ancrée en elle. Elle a toujours fait partie de sa vie, certainement depuis le jour où elle a appris à lire et à tenir un stylo à la main.

Quand j’ai appris que je l’accueillerai, j’ai relu ce recueil mais cette fois, j’entendais déjà la voix si familière de la comédienne me raconter les histoires. Je l’imaginais faire éclore ses propres écrits, je la voyais investir l’espace comme au théâtre. Pour finir, je me suis projetée sur cette scène, ma fille à mes côtés, nous deux l’interviewant, discutant avec cette artiste que nous admirons comme avec quelqu’un que nous connaîtrions depuis toujours.

Autant vous dire que cette adrénaline me donne des ailes que j’ai envie de déployer !

Bonne lecture à tous en attendant la semaine prochaine, le retour de cette formidable aventure.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/science-fiction-fantasy–fantastique-u/fantasy-fantastique-et-horreur-u/jamaiplu-9782756429694-pr

En ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/search?words=jamaiplu

 

 

 

Actu

Camélia Jordana en Normandie

IMG_3098

Bonsoir les Amis,

Le festival Culturissimo organisé par le réseau des libraires et disquaires des Espaces culturels E.Leclerc, programme des événements liés à la littérature, scène et musique dans une soixantaine de villes de la métropole, ainsi qu’en Corse, sur l’île de La Réunion ou encore au Portugal où des centres E.Leclerc sont implantés. Cette semaine, il sera présent aussi en Normandie, j’ai donc tout particulièrement envie de mettre l’accent sur sa programmation du moment. 

Demain, c’est au tour de l’Espace Culturel de Saint Etienne du Rouvray (76) de recevoir la chanteuse Camélia Jordana. Un grand moment musical en perspective ! Je souhaite donc à mes amis organisateurs un beau succès.

Saint-Etienne du Rouvray, mercredi 15 mai, 20h

LE RIVE GAUCHE

« Chanteuse révélée en 2009 par l’émission Nouvelle Star pour son grain de voix et son univers jazzy, Camélia Jordana devient disque de platine à 17 ans avec son single Non non non. Au fil de ses albums, elle collabore avec Mathieu Boogaerts, Babx ou encore Laurent Berdainne. En 2013, Camélia Jordana fait ses premiers pas au cinéma dans La Stratégie de la poussette aux côtés de Raphaël Personnaz et Charlotte Le Bon. Actrice talentueuse, elle joue dans de nombreuses comédies et remporte le César du meilleur espoir féminin en 2018 pour son rôle dans Le Brio d’Yvan Attal. Son troisième album, LOST, récompensé par le Prix de l’Album de musiques du monde aux Victoires de la musique 2019, dépeint la société française marquée par les attentats de Paris, délivre un message d’espoir multiculturel et exhale la force d’une génération qui repousse les limites des genres, des langues et des idées. LOST est chanté en français, en anglais et en arabe, donnant ainsi voix à la richesse et la diversité des cultures en France. »

Et cette fin de semaine, une autre belle surprise culturelle arrivera en Normandie !

billet d'humeur

Prix des Ados de Deauville : les jeunes adorent la lecture et le font savoir

Bonjour les Amis,

Une fois n’est pas coutume, ce matin nous nous adressons à vous, les ados normands, avec mon amie Christine Caron. A travers ce prix littéraire qui vous concerne directement, à savoir le prix des Ados organisé dans le cadre du festival Livres et Musiques de Deauville, vous avez prouvé que vous êtes les nouveaux ambassadeurs de la lecture en France. Vous êtes la relève d’un lectorat que certains pensaient déjà perdu et vous le démontrez par votre implication forte. Pour ceux qui ne le connaissent pas déjà, voici une présentation succincte du prix :

Initié par les Espaces Culturels E.Leclerc de Normandie et la ville de Deauville depuis onze ans en faveur de la lecture chez les jeunes, ce prix est une initiative culturelle et citoyenne soutenue par l’académie de Caen. Une sélection de quatre livres portant sur la musique est établie par des libraires et professeurs puis proposée à 5000 élèves de 3e et 2nde dans 95 établissements scolaires. Les textes sont travaillés en classe et les jeunes votent ensuite pour leur ouvrage préféré.

Hier a donc eu lieu la remise du prix avec les auteurs sélectionnés. Pour l’occasion Michel-Edouard Leclerc était présent et a remis lui-même les trophées aux deux gagnantes Marie Colot et Nancy Guilbert, autrices de l’excellent livre Deux secondes en moins paru chez Magnard Jeunesse. Allez, nous osons vous le dire, Michel-Edouard Leclerc nous a confié avoir été bluffé par votre implication et votre effervescence. Deux cérémonies composées d’interviews des écrivains et d’intermèdes musicaux avaient été organisées pour vous recevoir. Vous avez été trois mille à vous rendre sur place et à « mettre le feu » sur la côte fleurie, en particulier sous les notes du groupe de techno French Fuse. Vous aviez commencé à être réellement séduits avec la jeune chanteuse Surya. Votre jeunesse pleine de fougue a illuminé notre journée et gratifié nos cœurs d’organisatrices. Vous, les ados présents, nous avez profondément émues. Votre enthousiasme n’a fait que nous donner encore plus de courage et de vigueur pour continuer à faire évoluer ce prix dès l’an prochain. Notre étincelle, comme la vôtre, n’est pas prête à s’éteindre, comptez donc sur nous pour ne pas vous lâcher de sitôt ! Persuadées que nous sommes, que la lecture dès le plus jeune âge a toute son importance dans votre construction future et celle de l’humanité en général.

Dernier point à préciser : le Goncourt des lycéens n’a qu’à bien se tenir ! Vous l’avez largement dépassé en nombre de participants. Bravo à vous et merci.

Vous donner le goût de la lecture : notre challenge semble réussi.

https://www.culture.leclerc/livre-u/jeunesse-u/des-13-ans-u/romans-u/deux-secondes-en-moins-9782210965249-pr

En ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782210965256/deux-secondes-en-moins-nancy-guilbert-marie-colot?ac=1

Les trois autres titres de la sélection étaient les suivants :

  • Le petit prince de Harlem de Mickaël Thévenot chez Didier Jeunesse
  • La vie dure trois minutes de Agnès Laroche chez Rageot
  • Hiver indien de Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini

 

 Rendez-vous aussi sur le blog : De quoi je me Mel

http://www.michel-edouard-leclerc.com/categorie/culture/actus-debats-culture/5-000-eleves-normands-decernent-le-prix-litteraire-des-ados

 

Actu

Festival Voyageurs Immobiles : la pop culture à Cherbourg-en-Cotentin

Je vais vous parler ce soir, d’un événement assez grandiose qui se déroulera ce week-end dans la ville de Cherbourg-en-Cotentin. Que vous soyez geek ou néophyte, pour qui aime l’univers de la pop culture sous toutes ses formes. A savoir : les comics, mangas, sci-fi, littérature fantastique, littérature jeunesse, heroic fantasy, cosplay, jeux vidéo…

Il s’agit du premier festival Voyageurs Immobiles. Il a été initié par l’Artothèque de la ville, en écho à la Biennale consacrée à Winsor McCay, créateur de la première icône pop avec Little Nemo. Cette exposition est visible depuis le mois de juin et encore jusqu’à fin septembre.

Durant trois jours, les 1er, 2, et 3 septembre la pop littérature sera également à l’honneur par le biais d’un salon du livre organisé par l’Espace Cuturel Leclerc de Tourlaville. Plus de vingt auteurs et illustrateurs de renommée nationale ou internationale seront présents au foyer du théâtre à l’Italienne. Parmi eux, des grands noms de l’univers pop : Thierry Mornet, Jean-Marc Lainé, Estelle Faye, Gabriel Katz, Lionel Davoust, Laurent Genefort, Rodolphe Casso, Thierry Olivier, Jean-Blaise Djian, Clément Bouhelier, Julien Hugonnard-Bert, Frédéric Dorne, Nicolas Frustus, Lidye Blaizot, Romuald Reutimann, Pierre Gabus, Nathanaël Legendre… sans oublier Kayene

Tables rondes et séances de dédicaces rythmeront ces trois jours.

« Avec mes équipes de l’Espace Culturel Leclerc de Tourlaville, nous avons immédiatement été séduites par l’idée de ce festival autour de cette culture populaire. C’est pour nous l’occasion d’y partager nos coups de cœur. Les auteurs et illustrateurs que mes libraires ont rassemblés ont accepté avec enthousiasme l’invitation.

Chacun a mis beaucoup de passion, de cœur, d’optimisme dans la préparation de ce salon du livre, et je les remercie tous vivement. Alors, chez Amis, vous savez donc quoi faire le week-end prochain en Normandie !

Vous trouverez plus d’infos sur la page Facebook des Voyageurs Immobiles