billet d'humeur·Coup de cœur

Lire des coups de cœur au soleil

Bonsoir les Amis,

Est-ce que le beau soleil qui a brillé aujourd’hui à peu près partout en France vous a incité à vous détendre avec un peu de lecture ? Installé sur une terrasse, en ville ou à la montagne, sur un rocher à la plage, chez vous à la campagne ou sur votre balcon, dans un jardin public, sur votre canapé ou votre lit, peu importe. La lecture est un activité que quiconque peut pratiquer n’importe quand et n’importe où, dans le calme ou non. Quelques minutes suffisent parfois. L’essentiel est d’en avoir vraiment envie. Si vous recherchez quel livre ouvrir je peux sans doute vous éclairer. Voici, dans des styles très différents, un petit rappel de mes coups de cœur de ce début d’année 2019. Au nombre de dix, or d’autres titres sont bien entendu tout aussi agréables et intéressants à lire. Le choix ne manque donc pas. Et même si la météo venait à se dégrader, la lecture peut toujours vous accompagner !

État d’ivresse (Denis Michelis) : un thriller domestique

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5243

La Vengeance du loup (PPDA) : une grande fresque familiale

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5227

Le berceau (Fanny Chesnel) : un tendre roman contemporain

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5205

Je rêvais de changer le monde (Marek Halter) : une rencontre unique et mémorable

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5187

Agatha Christie : la reine du crime

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5042

Félix et la source invisible (Eric-Emmanuel Schmitt) : un conte sur l’animisme

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5095

Oscar et la dame rose (Eric-Emmanuel Schmitt) : un incontournable

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5080

L’adversaire (Emmanuel Carrère) : ou la tragédie d’un mythomane

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5060

La couleur des émotions (Anna Llenas) : incontournable pour les enfants

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5028

La vague (Todd Strasser) : cela commence par un jeu et finit en dictature

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/5001

De mon côté je viens d’ouvrir les premières pages d’un roman paru en France la semaine dernière et aux États-Unis en fin d’année 2018. Ma sœur, serial killeuse a fait le buzz dès sa sortie outre-Atlantique. Je vous en reparlerai très vite car moi aussi j’adore.

Bonne lecture chers Amis

 

Coup de cœur

Le berceau : un tendre roman contemporain

img_1094

Bonjour les Amis,

Que faites-vous donc encore assis dans votre canapé à me lire ? Connectés, téléphone à la main. Levez-vous et filez acheter Le berceau de Fanny Chesnel paru chez Flammarion cette semaine ! Ou achetez le de suite en ebook. Ce second livre de l’auteure d’origine cherbourgeoise (tourlavillaise plus précisément) est une petite perle. Je viens de refermer le livre sur la dernière page et c’est un sentiment de plénitude qui m’envahit.

Fanny, avec ton récit aussi touchant que drôle, tu m’as glissée dans la valise de Joseph au-delà de l’océan Atlantique. Avec lui j’ai déserté notre beau Cotentin que tu décris si bien. Avec lui j’ai rencontré Abigail, cette jeune mère porteuse fougueuse, à la fois débordante d’énergie et de colère contre le monde qui l’entoure. J’ai assisté à la naissance de leur relation si attendrissante. Le temps de la lecture, je suis devenue l’ombre de ce normand rustre et sensible. Tu as su grâce à ton écriture fine et métaphorique aborder des thèmes contemporains sans jugement aucun de ta part. Sous le seul prisme des personnages. Homosexualité, GPA, deuil, famille, ruralité constituent entre autres la toile de fond de ton magnifique roman.

Voici donc un récit émouvant, rafraîchissant, avec des personnages attachants. Un récit qui aborde des sujets graves avec une rare tendresse écrit d’une plume particulièrement riche et créative. J’ai adoré ! Ne tardez plus, ouvrez la première page et vous non plus ne lâcherez plus ce livre original. Bonne lecture chers Amis et à très vite Fanny.

« Joseph fabrique le berceau de sa première petite-fille, lorsqu’un coup de téléphone l’interrompt. Un crash d’avion : son fils dedans, son gendre aussi. Et la petite alors ? Sauve, bien vivante ! Prête à naître, car grandissant dans le ventre d’une mère porteuse canadienne choisie par le couple homosexuel. Joseph n’a jamais foutu les pieds hors de sa Normandie natale, il a passé sa vie dans une ferme, vendu ses vaches, enterré sa femme : il n’a plus que cette enfant en tête. Alors il part. À la rencontre de la minuscule promesse qui prolonge l’existence de son fils. À la rencontre de la jeune étrangère, farouche et indomptable, qui la couve. Rien n’est simple dans cette histoire, mais il se lance, à plein régime, dans une réinvention audacieuse et poignante de la famille contemporaine. »
En ebook :
Pour rappel, Fanny Chesnel avait écrit un premier roman paru en 2011 chez Albin Michel. Une jeune fille aux cheveux blancs a été adapté ensuite au cinéma avec Fanny Ardant, Laurent Lafitte et Patrick Chenais sous le titre Les beaux jours.
Le livre :
L’ebook :

 

 

 

Avis de lecture

Une rhapsodie française : un roman contemporain à souhait

IMG_1853

Bonsoir les Amis,

J’ai déjà évoqué devant vous cet ouvrage d’Antoine Laurain, or je ne vous l’avais jamais réellement présenté.

« Une rhapsodie est un mouvement musical dans lequel il se passe beaucoup de choses, et bien il se passe beaucoup de choses dans le livre », dit l’auteur.

Une lettre, reçue un matin avec trente-trois années de retard, pourrait bouleverser la vie de musiciens d’un ancien groupe de musique pop new wave.

Plusieurs protagonistes hauts en couleurs, aux personnalités et aux vies complètement différentes, dans ce roman à la fois très contemporain et un peu nostalgique des années 80. Le personnage principal, qui reçoit la fameuse lettre, se lance dans un parcours initiatique pour retrouver ses anciens camarades. Mon préféré est JBM un riche entrepreneur du Net, grand visionnaire modeste et pudique. J’ai également pu imaginer quelques individus bénéficiant actuellement d’une notoriété publique, tandis que d’autres personnages sont clairement cités et identifiés. L’auteur dresse ainsi un portrait de la France de nos jours. J’aime beaucoup l’ambiance qui règne dans ces pages écrites avec la sobriété propre à Antoine Laurain. Une petite pointe de romantisme vient également discrètement s’y glisser.

Passons-nous à côté de nos vies ? Nos vies auraient-elles pu être autres ? Ces questions, chacun d’entre nous nous se les a déjà posées.

La plume claire, fluide et moderne d’Antoine Laurain me pousse à le suivre avec beaucoup d’attention.
J’avais déjà beaucoup aimé Chapeau de Mitterrand (prix Landerneau découverte 2012) et La femme au carnet rouge (2014), ainsi que Millésime 54 publiés chez Flammarion.
Ouvrage à dévorer sans modération et rapidement ! N’hésitez plus chers amis.

Bonne lecture.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/rhapsodie-francaise-9782081360082-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782081360099/rhapsodie-francaise-antoine-laurain

 

Avis de lecture

En cas de bonheur…

en cas de bonheur

Bonjour les Amis,

Avec En cas de bonheur (publié en 2005 chez Flammarion), David Foenkinos signe ici un roman sur l’amour et le couple. Cette fois il s’agit de l’amour qui s’érode et il aborde avec habileté ce besoin naturel de se sentir écouté, aimé, désiré. Sans grande surprise, il y est donc aussi question d’adultère. Le tout avec des protagonistes qui se retrouvent parfois dans des situations assez cocasses. Attention, ne vous méprenez pas, la chute est surprenante ! Un roman distrayant et frais comme tous ceux de l’auteur. En dépit de la légèreté perceptible à la première lecture, David Foenkinos évoque un sujet grave, comme dans la plupart de ses romans.

Une fois de plus et avec grand plaisir, j’ai reconnu sa plume subtile et inimitable, sa signature littéraire, sa « patte foenkinosienne » si j’ose dire ! Même si aujourd’hui, je trouve son écriture un peu plus épurée et encore plus agréable à lire. La sonorité des mots qui en découle est devenue encore plus douce et fluide.

J’ai passé un très bon moment à livre cet ouvrage même si je conserve une légère préférence pour La délicatesse, autre titre à grand succès ou encore Vers la beauté (dont j’ai déjà écrit une chronique) pour n’en citer que quelques uns parmi ses nombreux titres publiés. Cependant En cas de bonheur reste une charmante lecture que je vous recommande.

Bonne soiré chers Amis

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/en-cas-de-bonheur-9782290041833-pr

Existe aussi en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782081252189/en-cas-de-bonheur-david-foenkinos

Lien Vers la beauté : 

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4075

Coup de cœur·Rentrée littéraire 2018

Trancher enfin en librairie

img_5872-1

Bonsoir les Amis,

Le mois dernier je vous ai parlé de ce livre sensible à l’écriture ciselée et maîtrisée. Avec Trancher, Amélie Cordonnier commet son premier roman chez Flammarion. Une histoire de choix cornélien que l’héroïne doit faire entre rester avec son mari ou partir. Un joli roman à ne pas manquer et dont l’auteure n’a j’espère, pas fini de nous étonner.

Rendez-vous sur ma chronique de présentation du livre.

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4164

Belle lecture chers Amis.

Ouvrage disponible sur le site internet :

https://www.culture.leclerc/

Ou en ebook sur :

https://e-librairie.e-leclerc.com/

 

 

 

Coup de cœur·Rentrée littéraire 2018

Pêche sort demain

img_5416

Bonjour les Amis,

Souvenez-vous, je vous ai déjà parlé de Pêche, ce roman percutant qui sera dès demain sur les tables en librairie. Emma Glass signe ici son tout premier roman chez Flammarion. Et je suis certaine que nous n’avons pas fini d’en entendre parler !

Pour rappel, je vous glisse le lien de ma chronique parue le mois dernier, en amont de la sortie.

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4123

Bonne lecture chers Amis !

Ouvrage disponible sur le site internet :

https://www.culture.leclerc/

Ou en ebook sur :

https://e-librairie.e-leclerc.com/

Avis de lecture

Lire ! par Bernard et Cécile Pivot

 

Bonsoir les Amis,

Alors comment se déroulent donc vos vacances ? Sont-elles bien comme il se doit, synonymes de temps pour soi, de plaisir et de détente ? De partage aussi ? Le soleil contribue à cette déconnexion mais pas seulement. A mon sens la lecture en est indissociable. C’est pourquoi je vous propose ce soir de découvrir un format de livre particulier. Ecrit à quatre mains par Bernard et Cécile Pivot, il ne s’agit pas d’un roman mais d’un ouvrage dans lequel le père et la fille confrontent leurs points de vue sur les livres et la lecture. Ils y dévoilent l’intérêt qu’ils leur portent et l’utilité qu’ils en ont. Sous forme d’une vingtaine de chapitres, l’un et l’autre donnent leur avis sur des thèmes tels que : choisir un livre, offrir des livres, entrer dans une librairie, lecture d’enfance…

J’ai adoré ce recueil car d’une part j’ai retrouvé le côté professionnel de Bernard Pivot, mais avec toute l’accessibilité qu’il peut mettre dans ses propos ; et d’autre part, la vision de Cécile Pivot qui elle, est celle d’une lectrice amateur de livres en qui il est très aisé de s’identifier. On y retrouve, et là juste pour le plaisir, la connivence entre un père et sa fille qui partagent une passion commune même s’ils n’en font pas le même usage. Tous deux amoureux des livres et des mots, ils en parlent chaleureusement et avec passion. Avec une grande facilité, ils parviennent à transmettre leur virus que je pensais pourtant avoir déjà attrapé depuis bien longtemps.

Voici un livre à mettre entre toutes les mains de celles et ceux qui aiment l’objet.  C’est un livre à lire et à relire à l’envi, agrippant un chapitre au hasard de l’ouverture des pages.  Revenir en arrière, le feuilleter, l’humer, admirer les photographies et illustrations qui l’agrémentent.

A votre tour de le découvrir au plus vite, il vous donnera sans aucun doute l’envie d’acheter ensuite beaucoup d’autres livres ou de prendre la plume, selon !

https://www.culture.leclerc/livre-u/arts-culture–societe-u/autres-art-cinema-musique-u/lire–9782081416307-pr

Coup de cœur·Rentrée littéraire 2018

Pêche : un premier roman percutant

IMG_5420

Bonjour les Amis,

Voici un premier roman à paraître chez Flammarion : Pêche, d’Emma Glass.

Pêche est une jeune fille à qui il est arrivé quelque chose de grave. Infiniment grave. Un vrai cauchemar. Elle rentre chez ses parents ensanglantée sans qu’ils ne voient rien. Ou préfèrent-ils ne rien voir ? Cela semble plus probable…

Avec une écriture incisive, brutale, lapidaire, comme ce que Pêche vient de subir, l’auteure parvient à nous faire vivre le calvaire de cette jeune fille. La seule fantaisie de ce roman réside dans les noms donnés aux personnages, qu’il s’agisse de Pêche, Tronc, Vert, ou encore Patate…

Le rythme est saccadé. Les mots sont nets, précis, brusques et violents mais jamais crus. Et pourtant j’ai ressenti le dégoût de Pêche, sa douleur, sa terreur, sa honte, son incapacité à s’exprimer. Tout ce qui va l’enfermer. Tous ces mots qui jamais ne dégoulineront hors de ce corps sali. Les cinq sens sont intensément présents tout au long de l’histoire. En particulier les odeurs. Les fluides et les relents décrits semblaient imprégner ma propre peau à leur lecture.

J’ai compris ces ombres qui l’assaillent sans cesse et sans prévenir. Tout le temps. Partout. Elles sont palpables. Je les ai vues. Je les ai reconnues. La cohabitation avec elles est intolérable, invivable. Jusqu’à l’extrême limite du supportable.

Les faits décrits au scalpel rendent ce roman rythmé, et extrêmement percutant. A tel point que le premier chapitre est assez violent, or il est le reflet de ce que Pêche vit au même instant. Oserai-je dire âmes sensibles s’abstenir ? En tout cas, il s’agit d’un roman sombre dont on risque vivement d’entendre parler.

Bonne lecture chers Amis.

Cet ouvrage paraîtra le 22 août, or il déjà possible de le pré-commander soit en version papier :

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-etrangere-u/litterature-anglaise-u/peche-9782081443136-pr

soit en version numérique :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782081443143/peche-emma-glass

Coup de cœur·Rentrée littéraire 2018

Trancher : un choix cornélien

img_5872-1

Bonsoir les Amis,

Je vous propose aujourd’hui un premier roman, Trancher d’Amélie Cordonnier à paraître chez Flammarion. En ouvrant la première page des cent-soixante qu’abritent ce roman, je suis immédiatement entrée dans la vie de cette famille que décrit l’auteure. Un couple, deux enfants. A priori un portrait classique et presque sans histoire. Seulement à priori. Aurélien, le mari, souffre d’accès de colères et de violences verbales envers son épouse à peine descriptibles tant elles sont viles, méchantes et humiliantes. Ses mots sont reçus comme des coups de couteau. Ses insultes broient littéralement celle qui les reçoit. Tels de vrais coups physiques qu’elle n’a jamais subis. Ensuite il s’excuse, dit ne pas comprendre pourquoi il agit de la sorte. Elle pardonne, mais elle n’oublie pas. Ensemble ils ont vécu quelques années de rémission, puis il a rechuté. La femme décide alors de définitivement trancher avant ses quarante ans qui vont poindre dans quelques semaines. Partir ou rester pour toujours. Dans la tourmente. Choix difficile tant elle est sous l’emprise de son mari.

Extrait :

« Il canalisait enfin ses colères. Alors tu as cru que vous vous étiez définitivement débarrassés de la violence, que vous l’aviez bannie pour toujours de votre existence. Tu ignorais qu’on se réussit jamais vraiment à s’en dépêtrer. Tu ne savais pas qu’elle peut se mettre en veilleuse, en sourdine, se planquer dans un coin de la maison, restée tapie dans l’ombre ou sous le paillasson pour mieux resurgir le moment venu, et nous sauter dessus lorsqu’on s’y attend le moins…/… Tu vois bien qu’il n’y a pas dix mille options. PARTIR ou RESTER : pas d’autre possibilité. C’est entre ces deux mots qu’il faut choisir, trancher…/.. La seule chose dont tu étais sûre, il y a sept ans, quand plus rien n’allait entre vous, c’est que tu ne voulais plus de lui. Mais tu ne voulais pas le perdre non plus. Tu aurais aimé l’éloigner pour un temps donné, le mettre sous serre, comme ces plantes dont on se sépare pour leur donner une chance de passer l’hiver et que l’on rapatrie chez soi aux beaux jours, lorsqu’on a la certitude qu’elles ne risquent plus de mourir de froid…/… »

Amélie Cordonnier m’a emportée dans cette histoire d’amour ravagé grâce à son écriture à la fois sensible, ciselée et maîtrisée. Son angle est assez peu commun. Elle a pris le parti d’écrire à la deuxième personne. A la lecture, j’ai senti ou cru que ce Tu pourrait sans doute être un Je. Cependant il met de la distance avec l’auteure, il crée une ambiguïté assez forte. J’ai trouvé cette approche littérairement intéressante. Je pense qu’on entendra souvent parler de ce premier roman dans les prochaines semaines.

Je vous souhaite une très bonne lecture. En dépit du sujet délicat, l’ouvrage se lit aisément et rapidement. Sa sortie est prévue le 29 août, or il est déjà possible de le pré-commander soit en version papier :

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/trancher-9782081439535-pr

soit en version numérique :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782081443099/trancher-amelie-cordonnier

billet d'humeur

Des femmes mises à mal en littérature

Bonjour les Amis,

Dès la mi-août, la rentrée littéraire commencera à poindre le bout de son nez. Cette année  fera émerger pas moins de 570 titres parmi lesquels quelques perles à ne pas manquer que j’ai déjà eu la chance et le plaisir de découvrir.

Aujourd’hui je ne vais donc pas vous présenter un livre avec précision mais plutôt vous annoncer la sortie de trois romans. Deux d’entre eux sont des premiers romans écrits par des auteurs à suivre.

Pêche, par Emma Glass chez Flammarion, sortie prévue le 22 août (premier roman)

Trancher, par Amélie Cordonnier chez Flammarion, sortie prévue le 29 août (premier roman)

Douce, par Silvia Rozelier chez Le Passage, sortie prévue le 30 août

J’ai choisi de vous citer ces trois titres dans lesquels les femmes sont vraiment mises à mal. Rien de très gai allez-vous me dire ? En revanche si cette thématique est si souvent abordée, ne serait-ce pas en corrélation avec le monde qui nous entoure ? Celui d’aujourd’hui comme celui d’hier car vous le constaterez en lisant ces livres, aucun des faits décrits  n’est particulièrement contemporain. Ce qui est plus inquiétant voire effrayant est plutôt le fait qu’ils perdurent et traversent les siècles. J’évoque ici l’emprise effroyable qu’exercent certains hommes sur les femmes. Qu’elle soit totalitaire, psychologique ou de toute autre forme malsaine.

Pour commencer on retrouve l’amour dans chacun de ces textes. L’amour d’un couple. Un amour immense et puissant. Jusque là tout va bien me direz-vous. Or tout dépend comment est vécu cet amour. Dans Pêche, il n’est pas suffisamment fort pour libérer la parole de l’héroïne ni pour la sauver. Dans Trancher, c’est ce même amour mais ravagé par les mots qui empêche la femme de s’éloigner de celui qui est nocif pour elle. Quant à Douce, c’est le surnom que donne un homme à la femme qu’il dit aimer, or elle est emprisonnée dans cet amour empreint de trahison et mensonges en tous genres. Ensuite, au-delà des formes d’amour particulières présentes dans ces trois ouvrages, le point commun notable qui accentue toutes les difficultés rencontrées par ces femmes est l’absence de communication. Ne pas pouvoir ou ne pas vouloir communiquer avec l’autre mène au désastre.

Ces trois ouvrages traitent de sujets aussi délicats que cruciaux que sont le viol, la soumission, l’humiliation, la jalousie, la trahison et le mensonge qui mènent à l’anéantissement et l’oubli de celle ou celui qui les subit.

Le hasard n’est sans doute pas étranger au fait que j’ai décidé d’évoquer ces titres cette semaine qui suit l’entrée au Panthéon d’une très grande Dame. Simone Veil, qui s’est tant battue pour le droit des femmes dans le monde. D’une certaine manière ces thématiques abordées dans leur globalité sont également sources à la revendication du droits des femmes et leur respect.

Bien entendu, je vous enverrai une chronique détaillée de chaque livre à l’occasion de leurs sorties. D’ici là, patience !

 Entre temps je continuerai de vous faire part de lectures peut-être plus propices à la détente et la légèreté qu’incitent les vacances et le soleil.

A très vite chers Amis