Idées cadeaux·Rencontre

Goldman sucks sous le sapin ?

img_9994GOLDMAN SUCKS

Bonjour les Amis,

Une petite redite pour certains sans doute, une découverte pour d’autres peut-être… Mais il n’est jamais trop tard pour aller à la rencontre d’un texte et d’un auteur qu’on appréciera. Souvenez-vous, au printemps dernier je vous avez raconté l’enthousiasme que j’avais montré à tourner les pages de Goldman sucks écrit par Pascal Grégoire (Le Cherche-midi). Je vous l’évoque à nouveau suite à ma rencontre avec l’auteur hier. J’ai eu le plaisir de le recevoir en séance de dédicaces, avec quatre autres écrivains. La rencontre avec cet homme très sympathique qui correspond à l’image que je m’étais faite de lui, m’incite à vous conseiller à nouveau vivement de lire son livre.

Noël approche à grands pas et voici donc une excellente idée de cadeau à glisser sous le sapin ! Un roman court, efficace et drôle à mettre entre toutes les mains.

Voici un petit rappel de ma précédente chronique à son sujet :

Avec Goldman sucks, Pascal Grégoire nous entraîne dans un road-trip familial drôle et chahuté de la France aux USA, sur un fond de crise à la fois des subprimes et de la quarantaine. La très jolie couverture est en parfaite adéquation avec l’atmosphère du livre. Les personnages sont tendres et leurs relations entre eux très palpables. Derrière une vision un peu utopique du nouveau monde dont rêve le héros, se cachent quelques constats bien ancrés dans la  « vraie vie ». Trois des principaux événements qui se déroulent dans ce livre sont des faits réels. L’auteur dénonce ici de manière romancée une société de spéculations totalement dénuée d’humanité.

Résumé de l’éditeur Le Cherche Midi :

« Du jour au lendemain, Corentin Pontchardin perd tout. Simultanément victime de la crise des subprimes et de sa propre crise de la quarantaine, celui qui conjuguait avec succès vie professionnelle – au ministère des Finances – et vie privée voit son monde s’écrouler.
Bien décidé à partir en guerre contre la banque qui a causé sa perte, la toute-puissante Goldman Sachs, Corentin embarque femme, enfant et beaux-parents aux États-Unis dans une aventure épique jalonnée de rencontres inattendues…/… »

Pascal Grégoire est un auteur à suivre ! Sans ne rien dévoiler, je crois savoir que nous entendrons un jour à nouveau parler de lui…

Rendez-vous sur :

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/goldman-sucks-9782749158037-pr

Ou sur la elibrairie :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782749158044/goldman-sucks-pascal-gregoire

Bonne lecture chers Amis.

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4122

Actu

Un an s’est écoulé

Bonjour les Amis,

Il y a tout juste un an disparaissait cet académicien bien aimé, Jean d’Ormesson. Derrière ses beaux yeux clairs se cachait à peine une soif de vie immense. Mais je n’en parlerai pas plus aujourd’hui, je cède la place à la belle Olivia de Lamberterie qui en dresse un magnifique portrait dans la rubrique Livres du magazine ELLE de cette semaine (paru le 30 novembre).

Elle y cite le dernier livre de Jean d’Ormesson Un hosanna sans fin et Le dernier roi soleil, un portrait intime écrit par Sophie des Déserts.

Je vous joins le lien de ma rubrique sur Un hosanna sans fin pour ceux qui ne l’auraient pas encore découverte.

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4758

Alphabet

P comme Persévérance

 

téléchargement (4)Bonjour les Amis,

 

Pour bien démarrer la nouvelle semaine je vais vous parler de persévérance !

Ce mot me parle, m’inspire, m’a toujours guidée. Sans persévérance, rien n’est possible. Dans certaines situations pesantes, même si le pessimisme, la peur ou la panique s’installe, le potentiel de chaque personne à rebondir est un pouvoir inestimable et puissant à ne pas négliger. Le parcours peut être long et laborieux mais il en vaut souvent la peine, il finit presque toujours par payer. Peut-on aller jusqu’à dire que la persévérance est une vertu ? Quand on en fait preuve et si elle est utilisée à bon escient, je suppose que oui. C’est ma conviction profonde. Moi, elle me pousse à aller toujours plus loin, plus proche du but, au plus près de mes projets. Puis elle mène  au plaisir. Celui d’avoir enfin atteint l’objectif fixé. La persévérance devient alors une philosophie de vie, une manière de penser permanente.

Mais cette lettre P m’inspire plus de points encore.

J’aurais pu aussi vous écrire sur la peur, la patience, la passion, ou encore le partage…

La peur qui quand elle nous possède, nous pénètre, persiste à nous pourrir la vie et nous paralyse. Jusqu’à ce qu’elle finisse par partir, alors même si elle laisse des plaies,  la paix peut enfin s’emparer de nous.

Quant à la patience, je ne pourrai pas vous en parler pleinement car il paraît que j’en suis totalement dépourvue ! Passons vite à plus passionnant…

La passion quant à elle, lorsqu’elle parvient à se frayer un chemin et une place en nous, elle porte, obsède, occupe nos pensées en permanence sans permission. Il est alors bon de la laisser vivre puis pourquoi pas, de la partager ? Mais pourquoi donc ? Dans quel but ? Qui ne s’est jamais posé cette question ?

Ce partage est la finalité, le but ultime, le besoin des autres et leur besoin de nous.

Bon dimanche paisible à tous chers Amis.

male-climber-dangles-sheer-rock-260nw-526417081 (1)

Coup de cœur·Idées cadeaux

Top 5 de mes lectures 2018

Bonjour les Amis,

Je me lance aujourd’hui dans dans un exercice extrêmement difficile à réaliser. Difficile parce que j’aime énormément de livres, et j’ai choisi d’en publier un Top 5 de mes lectures préférées en 2018. Ces livres ne sont pas spécifiquement parus en 2018 mais c’est cette année que je les ai découverts.

Il est vrai que l’année n’est pas tout à fait terminée, or Noël approche et je voulais vous rappeler ceux d’entre eux qui mériteraient, selon moi, d’être glissés sous le sapin. Si je n’écoutais que mon cœur, je ferai un Top 10 ou 20 au moins… Cependant je me souviens juste que l’an dernier, ma formule Top 5 vous avez beaucoup plu. Comme le choix est cornélien, je vous écrirai d’autres chroniques par thématique pour vous remémorer les meilleurs par catégorie.

Pour commencer je citerai Kilomètre zéro de Maud Ankaoua paru chez Eyrolles.

 

téléchargement (3)

« Ce livre donne à réfléchir sur le but et le sens à donner à sa vie. Il permet de comprendre que lorsque notre conscience s’éveille, la connexion avec la nature, le vivant et les autres se crée enfin réellement, profondément et durablement. L’essentiel prend alors forme et devient palpable. Il reprend sa place centrale en notre for intérieur. »

Pour en savoir plus : https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3693

Puis dans un autre style, La Vraie vie, d’Adeline Dieudonné, paru chez L’iconoclaste. Un premier roman grandiose.

 

téléchargement (2)

« Ce livre m’a subjuguée, possédée, émue. Tous les personnages sont sauvages et entiers. Je suis admirative de cette jeune fille. Cette histoire est enveloppée d’une atmosphère palpable, singulière et fébrile dans laquelle j’ai immergé dès les premières pages. J’ai immédiatement pénétré l’univers dans lequel l’auteure m’attirait. Comme si elle m’avait attrapée par la main et m’avait dit « Allez, viens avec moi, suis moi »

Pour en savoir plus : https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4478

Vient également dans ce Top 5, Vers la beauté de David Foenkinos, paru chez Gallimard.

 

téléchargement (1)

« Une fois de plus, David Foenkinos m’a embarquée sur une vague de poésie. L’histoire est tragique mais très belle à la fois. L’art en est le personnage principal. Grâce à lui, deux protagonistes trouvent du réconfort et de l’apaisement face à des épreuves traumatisantes de la vie. »

Pour en savoir plus : https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/4075

Et du suspense avec La disparition de Stephanie Mailer, de Joël Dicker, paru chez De Fallois Editions.

steph mailer

« Il est impossible de lâcher le livre au milieu d’un chapitre et encore moins à la fin. Ils sont présentés avec le prisme de chacun des acteurs de l’histoire. L’envie de connaître la suite est toujours plus forte »

Pour en savoir plus : https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3994

Et pour terminer sur une tension absolue, Mr Mercedes de Stephen King paru chez Albin Michel.

mercedes

« Ce livre est un vrai page turner, il est impossible à lâcher. Cependant, je recommande aux âmes sensibles de réfléchir à deux fois avant d’entamer la lecture de ces six-cents pages. Le langage est particulièrement cru, des scènes très dérangeantes sont décrites…/… Mais j’ai été rattrapée par l’envie furieuse de connaître la fin. »

Pour en savoir plus : https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3831

Et je vous invite à découvrir le site de Stephen King France sur lequel vous aurez accès à toutes les informations sur l’auteur, ses œuvres, et tout son univers : https://stephenkingfrance.fr/

Et voilà donc ma sélection chers Amis. Or comme je vous l’ai dit beaucoup d’autres ouvrages auraient leurs places sous le sapin 2018… Nous en reparlerons.

Belle journée à tous.

Avis de lecture

Jean D’Ormesson : son livre testament

Un-hosanna-sans-finimg_9782

Bonsoir les Amis,

Avec Un hosanna sans fin, le plus épatant des académiciens commet ici son livre testament.

Avant le début du livre, dans un chapitre intitulé Avertissement, sa fille Héloïse nous parle de son père Jean mais surtout de sa manière d’écrire. J’ai beaucoup aimé ses mots pour le décrire, dire comme il était méticuleux et perfectionniste semble-t-il. Jamais il n’a utilisé d’ordinateur, il écrivait tout à la main, à l’ancienne. Dans les quelques mots d’Héloïse j’ai senti l’amour qu’elle porte toujours à son père disparu.

« …/… Seule sa mort, le 5 décembre, lui interdira de relire les derniers feuillets, comme il avait coutume de le faire. Au-delà de cette absence de relecture, Un hosanna sans fin n’a pas bénéficié de ce passage au tamis méthodique, de cette vigilance à la virgule près dont on profité ses trente-sept livres précédents. Ce livre, mon père l’a donc achevé, mais pas fini. Ou fini, mais pas achevé.…/…

La saveur en est, selon moi, intacte, et ces rares imperfections n’entament en rien la clarté étonnante de cet hosanna sans fin, son testament. »

Héloïse d’Ormesson

Dans cet ouvrage, Jean d’Ormesson nous livre ses pensées les plus profondes sur la vie, son avant et son après. La mort est la seule certitude dans la vie. Et en dépit de toutes croyances, des progrès de la science, fussent-ils les plus extraordinaires, à ce jour personne ne connaît ce qui se passe après la mort. A l’aube de la sienne, il en parle avec une certaine acceptation, même si elle est subie, elle est néanmoins tout à fait intégrée.

« Où étions-nous avant de naître ? Rien de plus simple : nulle part. Où serons-nous après notre mort ? Rien de plus clair : là où, dans le silence et dans la paix de l’éternité, nous étions avant de naître. C’est-à-dire, à nouveau, nulle part. »

Jean d’Ormesson par delà ses questionnements, ses doutes, ses analyses nous montre une fois de plus à quel point il est amoureux de la vie. Cette précieuse vie. Ce livre est une ode à l’espérance et au rêve. Il nous laisse là un dernier message fort. En le lisant j’entendais sa voix chaude et posée me raconter l’histoire de la vie et de la mort. Ses yeux pétillaient à travers ses mots, quant à son sourire je l’entendais aussi. Tel un hosanna sans fin, ce chant de triomphe…

Bonne lecture chers Amis.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/lettres-essais-litteraires-u/essais-litteraires-u/un-hosanna-sans-fin-9782350874784-pr

Existe aussi en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782350874791/un-hosanna-sans-fin-jean-d-ormesson

Actu

Prix Landerneau BD pour L’âge d’or

téléchargement

Bonjour les Amis,

Je vais vous parler bande dessinée pour démarrer cette journée.

Le prix Landerneau BD 2018, organisé par les Espaces Culturels E.Leclerc, a été remis mardi à Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil pour leur album L’âge d’or paru aux éditions Dupuis.

Une bande dessinée médiévale qui connait déjà un grand succès en librairie.

Le président du jury André Juillard, grand prix d’Angoulême 1996, a félicité une bande dessinée « réalisée avec une luxuriance tout à fait unique« . « L’une des caractéristiques de cette sélection 2018 est la place donnée aux femmes dans les différents récits, toutes emblématiques, avec des personnalités fortes. (…) L’album lauréat s’inscrit, avec son personnage féminin Tilda, dans cette mouvance. Une réussite !« , félicite le dessinateur. Source Livre Hebdo

Vous trouverez plus d’infos sur le bog de Michel-Edouard Leclerc qui a remis le prix en mains propres aux auteurs.

https://www.michel-edouard-leclerc.com/categorie/culture/prix-landerneau/prix-landerneau-bd-2018

Pour acheter cet album dès maintenant ou le mettre sous le sapin de Noël :

https://www.culture.leclerc/livre-u/bd-humour-u/bd-adultes-u/autres-bd-adultes-u/l-age-d-or-9791034730353-pr

Existe aussi en version numérique via Sequencity x Leclerc

https://www.sequencity.leclerc/fr-FR/books/28932?store_id=27

Bonne lecture chers Amis.

 

Coup de cœur

Amours solitaires

Bonsoir les Amis,

Je vous présente ce soir une petite perle qui fait le buzz actuellement sur les réseaux sociaux et en librairie.

Résumé de l’éditeur :

« Autrefois, les amoureux échangeaient des lettres. Aujourd’hui, ils s’envoient des textos. La poésie n’a pas disparu entre temps.

Depuis qu’elle a créé le compte Instagram Amours Solitaires, Morgane Ortin a recueilli des milliers de conversations intimes d’amoureux anonymes. Des mots doux, des mots crus, exaltés, érotiques, simples, drôles, sensuels, habiles, piquants.

Elle en a sélectionné 278 pour composer l’histoire d’amour que vous vous apprêtez à lire. Une histoire que l’on pourrait introduire comme suit : des amours, il en a connu avant. Elle en a vu passer aussi. Ces pages racontent le leur. Celui qui tombe comme un couperet, ici et maintenant. »

Que dire de plus ? Si ce n’est qu’à la lecture de ce livre, il est difficile d’imaginer sa construction. C’est incroyable de savoir qu’en fait il ne s’agit que de SMS alignés les uns derrière les autres selon un choix de Morgane Ortin certainement très méthodique. On pourrait supposer, et c’est le but, qu’il s’agit bien d’une belle histoire d’amour écrite par seulement deux amoureux. Le tout est très poétique, très beau à lire. Un petit livre qui se dévore à toute allure, d’une douceur appréciable. Une fois la dernière page lue, on a juste envie de relire quelques passages et surtout se les entendre dire par l’être cher.

Si l’on considère que cet ouvrage entre dans la catégorie Littérature, il est la preuve que ce style de culture évolue avec le temps, s’adapte à son époque, revêt des formes nouvelles, adopte de nouveaux contours que nous ne pouvons négliger. Albin Michel l’a bien compris.

Voici un petit extrait que j’aime beaucoup :

img_9679-1

Le compte Instagram amours_solitaires est suivi par 268 000 abonnés.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/lettres-essais-litteraires-u/lettres-u/amours-solitaires-9782226439215-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782226432339/amours-solitaires-morgane-ortin

Bonne lecture à tous chers Amis, et n’oubliez pas, l’amour est plus fort que tout…

billet d'humeur

A suivre, amour et espoir

img_6796

Bonjour les Amis,

Ce petit mot rapide juste pour vous annoncer ce qui va suivre très prochainement sur ce blog. Je vous parlerai d’amour et d’espoir. De formes d’amour différentes. Un peu de douceur en ce moment, ça vous dit ? Deux nouvelles chroniques à venir sur deux livres aux antipodes l’un de l’autre. Tant par leur style et la qualité d’écriture que par la manière dont ils on été rédigés. Même si finalement tous les deux traitent avec émerveillement de l’amour, qu’il soit pour l’être chéri ou pour la Vie. Deux livres qui nous invitent à espérer et à rêver.

Maintenant que j’espère vous avoir mis l’eau à la bouche, je retourne vite à la rédaction de ces articles.

A très vite et belle journée à tous.

Avis de lecture

Ailleurs si j’y suis : Antoine Laurain

laurain

Bonjour les Amis,

Et oui, une fois de plus je vais vous parler d’Antoine Laurain, un auteur que j’aime tout particulièrement. Il s’agit de son tout premier roman, Ailleurs si j’y suis, paru aux éditions Le Passage. Un livre rafraîchissant à l’écriture fine et ciselée. Dans la veine de David Foenkinos avec pour l’un comme pour l’autre la maîtrise d’une écriture très posée.

Il s’agit ici de l’histoire d’un brillant avocat passionné d’objets d’art qui passe son temps libre dans les ventes aux enchères jusqu’au jour où l’acquisition d’un tableau va complètement bouleverser sa vie. Au fil de la lecture j’ai compris sa quête de la beauté et de l’amour. Sa quête pour donner un sens à sa vie. Ce roman tend vers le style fantastique avec quelques pointes d’humour, c’est un petit régal court et tout à fait distrayant.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/ailleurs-si-j-y-suis-9782847420975-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782847423044/ailleurs-si-j-y-suis-antoine-laurain

 

 

 

Actu·Coup de cœur

Le prix Renaudot des lycéens pour La vraie vie

img_0014

Bonjour les Amis,

Je suis ravie de vous annoncer que le prix Renaudot des lycéens 2018 a été attribué il y a quelques jours à Adeline Dieudonné pour son roman La vraie vie publié par L’iconoclaste. Ce premier roman grandiose que j’avais tant aimé en avant première mérite réellement cette belle récompense. Bravo à Adeline !

Si vous n’avez pas encore lu cet ouvrage, il n’est pas trop tard. Et si vous souhaitez en savoir un peu plus avant d’en ouvrir la première page, rendez-vous sur ma chronique ci-dessous :

https://laparenthesedeceline.com/2018/09/14/la-vraie-vie-un-premier-roman-grandiose/