Alphabet

J comme Jubilatoire

JUBLATOIRE 1

Bonjour les Amis,

Cette lettre J m’a longuement fait cogiter. Depuis quelques jours, plusieurs mots jonchaient mes pensées comme des objets posés là en désordre. J’ai jonglé avec certains, joué avec d’autres, mais rien de judicieux n’apparaissait au grand jour. Jusqu’à ce que l’un d’entre eux finisse par jaillir et se jucher au plus haut niveau de mon mille-feuilles d’idées. Tel un joyau que j’ai juste eu envie de vous présenter. Comme s’il voulait poser ses jalons dans mon jardin secret. Il était plus réjouissant que les autres. Il m’a mise en joie. J’ai donc jugé bon d’arrêter mon choix sur lui. Je le jette alors joliment sur le papier.

Jubilatoire.

De grands événements comme de petits actes du quotidien peuvent provoquer de la jubilation, de la joie. Une musique, une rencontre, un regard, un sourire, une prouesse, une parole, un mot, un échange, l’amour, une lecture, un paysage, un projet, et tant d’autres choses sont jubilatoires. Les cinq sens peuvent déjà le devenir. Comme la vie doit être triste pour ceux qui ne ressentent jamais cette satisfaction jouissive ! Alors que c’est l’essence même pour effleurer le bonheur. J’aimerais que chaque instant, chaque action, chaque pensée soit jubilatoire. A défaut d’y parvenir absolument, j’essaie de plus en plus souvent de tendre vers cette sensation de jubilation. Elle procure tant d’allégresse et de sérénité mêlées d’exaltation qu’elle emplit entièrement l’esprit et le corps. Elle envahit l’espace et dégouline tant dedans que dehors. Elle parvient même à se répandre sur tous ceux qui sont autour. Elle est contagieuse. Une vraie vague qui emporte tout sur son passage. Une vraie joie.

Puissiez vous tous, chers Amis, éprouver cette jubilation… J’en jubile d’avance !

Bon dimanche à tous.

Alphabet

D comme détermination

determinationBonsoir les Amis,

La lettre D m’a demandé un délai supplémentaire pour déclencher en moi l’inspiration. Voilà pourquoi j’ai dépassé la date du 15 du deuxième mois de l’année comme je l’avais dit. Dommage. Je ne parvenais pas à décider quel mot choisir commençant par cette délicate lettre D. J’ai réfléchi, cherché, douté, délibéré, discuté, dialogué, même ouvert mon dictionnaire dont je me détache rarement.

Ne pas trouver ce fameux mot me décevait, me déconcertait, me déprimait presque. J’étais prise au dépourvu par ce manque d’idées. Un vrai désert ! Dieu que c’était difficile… Cet état me dépassait complètement. Je me sentais dépitée, c’était très désagréable alors que ça ne dépendait que de moi. Je me sentais en désaccord avec ce désir de rendre cette chronique et vous m’en voyez désolée. Tant de mots se déclinaient devant moi ! un vrai désordre. J’aurais pu tous les déposer sur une feuille pour en faire un dessin diffus or ce n’était pas la destinée que j’avais décidé pour ces derniers. C’était délicat comme décision.

J’ai déliré parfois même avec délice. Puis soudain, en toute discrétion le doute s’est dissipé, il a pris ses distances pour disparaître totalement.

Et je l’ai découvert distinctement. Ce mot. Je me suis enfin décidé pour l’un d’entre eux qui se détachait du lot. Il se distinguait parmi tous les autres. Je l’ai déposé sur mon cahier, l’ai touché délicatement du bout du doigt pour vérifier son degré de légitimité, sa dimension. C’est comme si il se dressait parmi les dix autres dont je devinais le doux désir de devenir les dominants. Le dénouement est proche.

Je le déclare donc sans détour, ce sera : Détermination

J’en ai fait preuve sur ce délicat dossier, et j’espère que ce mot ne vous déplaît pas !

 

Alphabet

Nouveauté 2018 : l’alphabet revisité en 52 semaines

wood-cube-473703__340

Bonsoir les Amis,

J’ai une idée à vous soumettre. L’année compte 52 semaines. L’alphabet 26 lettres. Et si je vous parlais d’un mot commençant par A pour terminer par Z du 1er janvier au 31 décembre 2018 ? Le rythme serait d’un mot/un texte, les 1er et 15 de chaque mois. Vous me suivez ? L’idée étant de vous proposer des petits textes très courts sous forme de rendez-vous bimensuels. Une parenthèse qui sera soit humoristique, touchante, caustique, descriptive ou qui prendra tout autre forme selon les mots choisis ou mon inspiration du jour.

A suivre donc dès ce soir dans une prochaine chronique avec la lettre A… Exceptionnellement nous débuterons le 2 janvier.

Bonne lecture chers Amis.