Coup de cœur

Les petites victoires : une BD touchante sur l’autisme

lespetitesvictoires_plat1

 

Géniale ! Cette BD est géniale ! J’ai aimé autant l’histoire que le graphisme.

Voici la quatrième de couverture :

Le témoignage bouleversant d’un père sur le combat qu’il mène au quotidien avec son fils. Comment dire à son fils tant désiré qu’il est le plus formidable des petits garçons malgré le terrible diagnostic qui tombe comme un couperet : autisme, troubles psychomoteurs, inadaptation sociale…

C’est le combat que va mener ce père, resté uni à sa femme malgré leur séparation, pour transformer ensemble une défaite annoncée en formidables petites victoires.

Seule la couverture est en couleur. Le dessin noir et blanc est très sobre. Il me touche. J’admire la manière dont Yvon Roy, l’auteur-illustrateur, parvient à faire passer les émotions sur les visages des protagonistes. Son trait est extrêmement léger. Le dessin, et les textes m’apparaissent purs et sincères, simples et efficaces. Ce papa relate des tranches de vie. Il va souvent à l’encontre des conseils promulgués par les médecins et psychologues en tous genres. Sans pour autant rejeter leurs méthodes. Ce n’est pas un livre écrit dans la rébellion. Il ne veut juste pas instaurer de routine ni d’habitude avec son fils, comme c’est souvent préconisé dans les cas d’autisme. Il y préfère les traditions et de temps à autre les bouleversements. Il agit surtout avec une patience absolument inouïe et une dose d’amour incommensurable. C’est aussi cet amour qui aide le petit garçon à vivre comme presque tous les autres enfants.

Je pense que cet ouvrage émouvant peut éclairer les parents concernés par ce handicap, mais il peut également aider chacun d’entre nous dans notre vie de tous les jours. Par ses leçons de vie, par une philosophie que je trouve à la fois paisible mais déterminée.

J’aime un passage en particulier lorsque le papa dit la chose suivante :

« Je ne veux pas que mon fils apprenne à vivre avec le handicap, je veux qu’il surmonte son handicap. »

Je vous souhaite donc, chers Amis, une lecture bouleversante et enrichissante.

Yvon Roy est un auteur et illustrateur canadien. Il vit au Québec, près de Montréal. Les Petites Victoires est son premier titre chez Rue de Sèvres.

http://www.editions-ruedesevres.fr/les-petites-victoires

https://www.sequencity.com/fr-FR/books/22375/read?store_id=15

Coup de cœur

MA REINE : mon favori paraît dès demain

ma-reine-def3

Ma Reine. Je vous l’avais annoncé le mois dernier car j’ai eu le bonheur de le découvrir en amont de sa sortie officielle. Je l’ai tant aimé que je vous en reparle pour vous dire qu’il sera officiellement en librairie dès demain matin, 30 août. Ne le manquez pas ! vraiment, vous ne le regretterez pas.

 

Jean-Baptiste Andréa est scénariste et réalisateur. Il publie avec Ma Reine, son premier roman. Un roman qui promet un grand succès en librairie. Ma Reine est mon petit chouchou…

J’ai adoré ! L’écriture est fine, poétique, pleine de métaphores, de personnifications. J’ai immédiatement été happée par l’atmosphère du texte, elle est forte et puissante d’un bout à l’autre du livre. Je suis entrée dans l’histoire, dans la tête et le corps de Shell. La domination forte de Viviane sur le jeune garçon est extrêmement bien exprimée, de manière fine et subtile. Quant à la fascination de Shell pour son amie, elle est plus que perceptible, à travers les mots de l’auteur, on pourrait presque toucher du bout des doigts le cordon invisible qui le lie à elle. Shell est différent des autres enfants de son âge, mais il est néanmoins très malin, une forme d’intelligence émotionnelle émane de lui de façon omniprésente. J’ai souvent souri en visualisant tous ses subterfuges pour rencontrer ou croiser Viviane.

Je pourrais en parler longtemps encore, une pluie de mots pourrait continuer à sortir de ma bouche ou du bout de mes doigts sur mon clavier. Je vais donc arrêter ici.

Je n’ai qu’une seule conclusion à proposer : pourquoi Jean-Baptiste Andrea a-t-il attendu autant de temps pour publier son premier roman ? C’est la vraie question !

https://www.editions-iconoclaste.fr/livres/ma-reine/

https://www.culture.leclerc/pageRecherche?q=ma+reine&univers=all

 

 

rentrée littéraire 2017

MA REINE : mon favori à paraître

ma-reine-def3

Jean-Baptiste Andréa est scénariste et réalisateur. Il publie avec Ma Reine, son premier roman. Un roman qui promet un grand succès en librairie. A paraître à la rentrée littéraire du mois d’août, Ma Reine est mon petit chouchou à venir…

J’ai adoré ! L’écriture est fine, poétique, pleine de métaphores, de personnifications. J’ai immédiatement été happée par l’atmosphère du texte, elle est forte et puissante d’un bout à l’autre du livre. Je suis entrée dans l’histoire, dans la tête et le corps de Shell. La domination forte de Viviane sur le jeune garçon est extrêmement bien exprimée, de manière fine et subtile. Quant à la fascination de Shell pour son amie, elle est plus que perceptible, à travers les mots de l’auteur, on pourrait presque toucher du bout des doigts le cordon invisible qui le lie à elle. Shell est différent des autres enfants de son âge, mais il est néanmoins très malin, une forme d’intelligence émotionnelle émane de lui de façon omniprésente. J’ai souvent souri en visualisant tous ses subterfuges pour rencontrer ou croiser Viviane.

Je pourrais en parler longtemps encore, une pluie de mots pourrait continuer à sortir de ma bouche ou du bout de mes doigts sur mon clavier. Je vais donc arrêter ici.

Je n’ai qu’une seule conclusion à proposer : pourquoi Jean-Baptiste Andrea a-t-il attendu autant de temps pour publier son premier roman ? C’est la vraie question !

https://www.editions-iconoclaste.fr/livres/ma-reine/