Coup de cœur·Rentrée littéraire 2018

Pêche : un premier roman percutant

IMG_5420

Bonjour les Amis,

Voici un premier roman à paraître chez Flammarion : Pêche, d’Emma Glass.

Pêche est une jeune fille à qui il est arrivé quelque chose de grave. Infiniment grave. Un vrai cauchemar. Elle rentre chez ses parents ensanglantée sans qu’ils ne voient rien. Ou préfèrent-ils ne rien voir ? Cela semble plus probable…

Avec une écriture incisive, brutale, lapidaire, comme ce que Pêche vient de subir, l’auteure parvient à nous faire vivre le calvaire de cette jeune fille. La seule fantaisie de ce roman réside dans les noms donnés aux personnages, qu’il s’agisse de Pêche, Tronc, Vert, ou encore Patate…

Le rythme est saccadé. Les mots sont nets, précis, brusques et violents mais jamais crus. Et pourtant j’ai ressenti le dégoût de Pêche, sa douleur, sa terreur, sa honte, son incapacité à s’exprimer. Tout ce qui va l’enfermer. Tous ces mots qui jamais ne dégoulineront hors de ce corps sali. Les cinq sens sont intensément présents tout au long de l’histoire. En particulier les odeurs. Les fluides et les relents décrits semblaient imprégner ma propre peau à leur lecture.

J’ai compris ces ombres qui l’assaillent sans cesse et sans prévenir. Tout le temps. Partout. Elles sont palpables. Je les ai vues. Je les ai reconnues. La cohabitation avec elles est intolérable, invivable. Jusqu’à l’extrême limite du supportable.

Les faits décrits au scalpel rendent ce roman rythmé, et extrêmement percutant. A tel point que le premier chapitre est assez violent, or il est le reflet de ce que Pêche vit au même instant. Oserai-je dire âmes sensibles s’abstenir ? En tout cas, il s’agit d’un roman sombre dont on risque vivement d’entendre parler.

Bonne lecture chers Amis.

Cet ouvrage paraîtra le 22 août, or il déjà possible de le pré-commander soit en version papier :

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-etrangere-u/litterature-anglaise-u/peche-9782081443136-pr

soit en version numérique :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782081443143/peche-emma-glass

Coup de cœur

Top 5 de mes lectures 2017

Bonjour les Amis,

Avant de commencer l’année 2018 avec de nouvelles idées de lectures, j’ai envie de vous rappeler aujourd’hui celles qui m’ont particulièrement touchée en 2017. J’ai choisi de faire un focus sur les premiers romans. Pourquoi cette thématique ? Car ces auteurs de la première fois découvrent une nouvelle aventure, comme moi avec la création de ce nouveau et premier blog. Nous avons donc en commun une première expérience.

Je vous ai déjà parlé de ces livres bien sûr, cependant, peut-être que certains d’entre eux vous ont échappés… Voici donc une petite séance de rattrapage.

Mes coups de cœur sont donc les suivants :

 

ma-reine-def3

« J’ai adoré ! L’écriture est fine, poétique, pleine de métaphores, de personnifications. J’ai immédiatement été happée par l’atmosphère du texte, elle est forte et puissante d’un bout à l’autre du livre. »

Pour en savoir plus :

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/677

 

 

 

parmi les miens

« Le sujet poignant et délicat de la fin de vie, est abordé ici sans pitié et avec peu de compassion du point de vue de la narratrice. Un véritable coup de cœur ! »

Pour en savoir plus :

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/735

 

 

 

 

 

 

 

SEPER« Marine, tu m’as donné beaucoup de force, tu m’as emplie d’énergie, tu m’as fait grandir. Comme toi je me demande maintenant ce que je vais faire de toutes ces émotions, de cette puissance qui pousse en moi. Chers Amis, vous ressortirez différents et chamboulés à l’issue de cette lecture. Ou alors votre insensibilité n’est pas humaine, mais je n’y crois pas une seconde. »

Pour en savoir plus :

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/2318

 

photo la tresse« Tout au long de ce texte délicat et subtil, je suis simultanément les parcours de vie de trois femmes que tout oppose. Ces trois femmes ne se connaissent aucunement, mais d’un continent à l’autre leurs destinées sont liées. »

Pour en savoir plus :

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/92

 

 

oliphant2 fleuve« Le personnage principale, une jeune femme, est difficile à cerner mais elle devient attachante au fil de la lecture. Elle m’a souvent surprise puis fait sourire. J’ai vraiment adoré ce livre qui à la fois intrigue, puis amuse et émeut. C’est un livre qu’on n’oublie pas. »

Pour en savoir plus :

https://wordpress.com/post/laparenthesedeceline.com/3489

 

Je souhaite donc à chacun de ces très bons auteurs de revivre cette expérience d’écriture et de nous les faire partager à nouveau pour notre plus grand plaisir à tous.

Bonne lecture chers Amis.

rentrée littéraire 2017

Parmi les miens : un premier roman qui interpelle

parmi les miens

Cher Amis bonsoir,

Je vous ai annoncé ce livre en fin de semaine dernière.

Voilà donc mon ressenti : Un vrai coup de cœur ! Il s’agit du premier roman de Charlotte Pons, fondatrice des ateliers d’écriture Engrenages & Fictions.

Le sujet poignant et délicat de la fin de vie, est abordé ici sans pitié et avec peu de compassion du point de vue de la narratrice. Cette dernière est l’une des trois enfants d’une femme victime d’un accident de la route qui la laisse en état de mort cérébrale. Sa famille ne partage pas immédiatement son opinion tranchée, peut-être réaliste mais sans doute trop directe et surtout trop rapide. 

 « Autant qu’elle meure »

Une histoire de famille dont chacun des membres possède une identité forte.

Au fil des pages on découvre qui est cette femme accidentée de la route et de la vie, ses secrets, ses non-dits, ses origines. La mauvaise communication qu’elle entretenait avec sa fille, la narratrice. Cette dernière est maman d’un bébé de moins d’un an. On comprend alors que tant qu’elle n’aura pas réglé certaines difficultés relationnelles avec sa propre mère, elle ne saura que difficilement exprimer son amour à son enfant. Cependant n’est-ce pas déjà trop tard ? Sa mère va-t-elle mourir ? Doit-elle mourir ?

« J’hésitais à me confier. À lui dire toute la difficulté à être mère quand la mienne est en train de mourir, lui dire tout ce qu’elle ne m’a pas transmis et que je devrai trouver seule désormais ; lui dire aussi toute l’intimité mêlée de défiance que j’éprouve pour mon bébé et qui me fait peur, me noue les tripes ; lui dire encore que je n’ai plus souvenir d’une telle intimité avec ma mère aujourd’hui que je suis adulte, et que ça aussi, ça me rend malade. « 

Ce livre laisse me laisse songeuse. Que ferais-je face à une telle situation ? Comment serais-je capable de réagir ? Aurais-je la lucidité de ne pas penser qu’à mes propres désirs ? Aujourd’hui oui, bien entendu j’en ai la certitude. Mais à ce jour, je ne connais pas cette situation. Et à chaque situation, une réaction différente. 

J’ai aimé de Charlotte Pons, sa plume incisive et directe où la tendresse trouve quand même sa place.

« Il y a peu de choses que je n’acceptais pas venant de maman. La voir mourir en faisait partie. »  

Je vous recommande donc vivement cet ouvrage, les Amis, qui ne vous laissera pas indifférent.

http://editions.flammarion.com/Catalogue/hors-collection/litterature-francaise/parmi-les-miens

Existe en version numérique sur :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782081414167/parmi-les-miens-charlotte-pons