Ça m'inspire...

Les Bouilles à Barbette et Gueules de bois : Si trop sérieux, s’abstenir !

Bonsoir chers Amis,

Il est temps que je vous parle d’une de mes découvertes de mon week-end girondin.

En déambulant hier dans le charmant vieux village de Saint Émilion aux ruelles pavées, je suis tombée nez à nez, rue de la Grande Fontaine, avec une drôle de paire d’yeux accrochée sur un mur en pierre de calcaire. Ce regard fixe, émanant de tasses à café en acier inoxydable, et non je ne suis pas dingue, me fixait au point de m’intriguer vivement. Ces yeux surplombaient un long nez droit presque tranchant. Le tout souligné d’une bouche charnue et très rouge aux contours extrêmement bien dessinés. L’ensemble était harmonieux sur un visage allongé et plutôt mat taillé dans le bois. À la Modigliani. En dépit des matières métalliques et boisées, des lèvres figées, la figure semblait presque réelle et souriante. Vivante. Elle rehaussait un corps sans peau mais tout aussi mat, aux formes avantageuses et généreuses. Un corps qui portait la vie sous une robe aussi rouge que la bouche. Le rouge écarlate de la passion.Cette silhouette de femme était façonnée à partir d’une douelle de barrique de vin. Une douelle est une pièce en bois de chêne qui forme avec d’autres la paroi des tonneaux. Elles font environ 90 cm de long pour une largeur de 5 à 10 cm.

Maurice Barbette, sculpteur, crée des personnages plein de gaité, qu’il nomme ses « Bouilles à Barbette » ou « Gueules de bois » et fabrique de l’humour en 3D. J’ai immédiatement aimé son travail. Il se décrit lui-même comme « relookeur de barriques, mais pas que ! «  Il réalise également de nombreux autres objets fantaisistes aux dénominations tout aussi farfelues.

« Un soupçon de Modigliani, une forte parenté avec Max Ernst, une âme d’enfant conservée dans un écrin, Barbette se réfugie dans un univers peuplé d’êtres hybrides, faits de végétal, de verre, d’inox. »

 Un artiste à découvrir sans délai. Mais attention, tout en respectant sa devise :

« Si trop sérieux, s’abstenir ! « 

Du coup, sachez que je ne me suis pas abstenue ! J’adore les personnes qui ne se prennent pas au sérieux.

http://www.barbettemaurice.net/

2 commentaires sur “Les Bouilles à Barbette et Gueules de bois : Si trop sérieux, s’abstenir !

  1. Quel intéressant descriptif de ces drôles de caricatures faites dans le bois de barriques de notre belle région du Bordelais, l’artiste a beaucoup d’humour et cela donne envie d’aller voir ses œuvres et peut être en acquérir une pour donner une petite touche originale à notre intérieur.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s