Alphabet

G comme Gastronomie

img_1674
Crédit photo @restaurant.le.pily Cherbourg-en-Cotentin

Bonjour les Amis,

Le début du mois est arrivé à grands pas et m’a déjà doublée. Avec cette lettre G j’ai envie de vous parler d’alimentation aujourd’hui. Une alimentation fine, pas celle dont on se goinfre goulûment dans les grands « gueuletons ».

Non, je vous parlerai de gastronomie. Cet art culinaire si délicat tant revendiqué dans notre beau pays. Cet art de faire bonne chère, c’est-à-dire bon accueil autour d’un bon plat. Plutôt gourmande avisée ou fin gourmet, et curieuse sur le plan gustatif, la gastronomie est importante pour moi. Cependant, ne nous méprenons pas, elle ne concerne pas uniquement les mets très élaborés, la gastronomie se trouve également dans les produits simples et courants. Le gastronome saura s’appliquer à déguster un plat et ressentir des sensations dès sa mise en bouche. Voulez-vous que je vous raconte mes ressentis à l’idée de savourer et surtout partager un plat que j’imagine déjà délicieux ? Imaginez la scène au restaurant*…

Je suis assise, devant une jolie table élégamment dressée. Je suis curieuse de le découvrir, le voir, l’humer. Comment sera-t-il mis en scène ? Pourvu qu’il me surprenne et me ravisse. Pourvu qu’il me laisse un délicieux souvenir dont je me souviendrais encore le soir en me couchant. J’attends tranquillement qu’il arrive en sirotant un verre. Il sait se faire désirer. Puis tout à coup au loin, il arrive. Je le devine, je le sens, il est à moi. -Pour vous madame, bon appétit. -Merci beaucoup.

Il est là devant moi, il sent déjà divinement bon. J’ai hâte de le goûter. Mon mets. Il repose avec grâce au centre d’une assiette très fine. Le contenant est presque aussi important que le contenu. La présentation revêt également une importance toute particulière. Elle est digne d’un artiste, chaque ingrédient est mis en valeur. Même les couleurs sont très subtilement associées. Je me lance. Je déguste. Mon palais jubile. Je ne regrette rien. C’est un vrai plaisir. D’autant plus intense qu’il est éphémère, d’où la nécessité de se délecter de chaque bouchée avec délicatesse, douceur et patience. Se laisser aller. Quand les arômes exaltent, les papilles s’affolent.  C’est succulent. Pour peu que le tout soit associé à un grand cru au bouquet capiteux, le repas devient un véritable enchantement culinaire. Il faut être épicurien pour éprouver ces sensations. Je dois l’être… Mais pour cela, rien n’est meilleur que d’être accompagné pour un tel repas. La gastronomie implique le partage et apporte une certaine forme de complicité avec l’autre. A bon entendeur ! 

* J’ai imaginé la scène dans un restaurant étoilé de Cherbourg-en-Cotentin, Le Pily. Dirigé par un jeune couple très sympathique Lydie et Pierre Marion. Ce restaurant étoilé depuis quelques années, ne travaille que des produits frais de saison et propose une carte limitée et changeante chaque mois. Chaque fois, c’est une nouvelle découverte qui sublime le palais. A découvrir !

Bon appétit chers Amis

2 commentaires sur “G comme Gastronomie

  1. Ha oui on retrouve dans ce commentaire «  la gourmande et surtout fin gourmet que tu fais » mais c’est vrai que le pily est un endroit où l’on déguste et savoure des ingrédients mélangés qui surprennent mais qui régalent nos papilles, oui Gourmand, Gourmet, ReGal, déGustation sont bien des mots de la Gastronomie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s