Un homme pressé : un témoignage délicat

presse

Bonjour les Amis,

Ce soir je vous suggère ce film, Un homme pressé, sorti sur grand écran en fin d’année 2018 et inspiré du livre de Christian Streiff qui relate son expérience.

« Un matin de mai 2008, le puissant patron de Peugeot Citroën, Christian Streiff, est terrassé par un AVC dans son bureau. Le corps est intact mais une partie de sa mémoire s’en est allée.
Ce livre est le récit de son combat pendant trois ans pour se délivrer de son handicap, et une terrible confrontation avec lui-même…/… »

Fabrice Luchini joue admirablement bien le rôle de l’homme pressé, victime d’un accident vasculaire cérébral qui touche plus de 140 000 personnes par an en France (soit 1 AVC toutes les 4 minutes)

Ce film est réalisé avec une grande intelligence de jeu des acteurs, de la poésie également, quant à l’humour, il y a aussi trouvé sa place. J’ai beaucoup apprécié la finesse de la relation entre l’homme malade, atteint d’altération de la parole et son orthophoniste, incarnée par  Leïla Bekhti. Il existe dans ces rôles un jeu de langage fabuleux.

Seul un accident aussi grave a fait prendre conscience à cet homme que le travail n’était pas la seule raison de vivre.  Apprendre à s’écouter, à écouter les autres, et sa fille en l’occurrence, pouvait apporter tout autant de plaisir et de bonheur, et certainement plus encore. Il est juste dommage qu’il ait fallu une telle tragédie pour le réaliser et l’accepter. Mais n’est-ce pas le cas de certains d’entre nous ? Les moments extrêmement difficiles ont le talent de nous faire découvrir d’autres facettes de la vie. En dépit du courage qu’il faut pour les surmonter, ils finissent toujours pas nous révéler une part de nous-mêmes que nous ignorions souvent. Ces difficultés font aussi beaucoup relativiser sur bon nombre d’événements qui régissent notre vie, sans toujours de raison valable.

Je ne peux que vous recommander ce très beau film. Et en connaissance de cause, je me permets un dernier conseil, sachez écouter votre corps, il sait parfois vous dire stop. Apprenez à reconnaître les signes précurseurs de l’AVC tels que des troubles du langages, de la vue, de l’équilibre… Les reconnaître, c’est peut-être sauver des vies.

Bonne soirée chers Amis

Lien du livre original : j’étais un homme pressé

https://www.culture.leclerc/livre-u/savoirs-u/medecine–paramedical-u/sante-publique—hopital-u/j-etais-un-homme-presse-9782749157917-pr#voirlescaracs

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :