Coup de cœur

Continuer : un grand roman

couverture_continuer

Bonsoir chers Amis,

Continuer sera la dernier mot de cette soirée. Dans son livre, Laurent Mauvignier conjugue roman social et roman d’aventures. Le rythme est soutenu, haletant. Les descriptions des paysages du Kirghizistan m’ont coupé le souffle. J’y étais. Avec Sibylle et Samuel je galopais sur le dos des chevaux sauvages au milieu des montagnes et des lacs. J’étais témoin de leur lente réconciliation.

Quatrième de couverture de l’éditeur :

« Sibylle, à qui la jeunesse promettait un avenir brillant, a vu sa vie se défaire sous ses yeux. Comment en est-elle arrivée là ? Comment a-t-elle pu laisser passer sa vie sans elle ? Si elle pense avoir tout raté jusqu’à aujourd’hui, elle est décidée à empêcher son fils, Samuel, de sombrer sans rien tenter.
Elle a ce projet fou de partir plusieurs mois avec lui à cheval dans les montagnes du Kirghizistan, afin de sauver ce fils qu’elle perd chaque jour davantage, et pour retrouver, peut-être, le fil de sa propre histoire. »

La relation mère-fils est magnifiquement décrite, elle est palpable. Pour commencer j’ai partagé le désarroi de l’un, de l’autre, leur incompréhension mutuelle, leur colère respective. Mais ensemble ils ont continué. Puis au fil du temps et des péripéties traversées, j’ai perçu les regards qui se croisaient à nouveau, les esquisses de sourire retenues, le dialogue qui s’instaurait, leur rapprochement puis la confiance qui s’installait. A la fois entre eux et en eux. Le plaisir de se retrouver à peine assumé.

Extrait :
« Quand Sibylle ouvre la marche, elle fend le cercle qui s’est fermé autour d’eux. Samuel la suit, le regard des hommes qui les laissent passer est une barrière plus difficile à franchir que leur corps, mais le cercle s’est ouvert et forme une ligne flottante : huit hommes qui les regardent partir et les suivent longtemps, d’abord du regard, puis en marchant derrière eux, de plus en plus près. Ils ne lâchent pas si facilement, ils insistent, toujours les questions sur les chevaux. Mais Sibylle ne répond plus. Elle murmure à Samuel qu’il faut continuer à descendre, sa voix est si basse maintenant qu’elle chuchote comme si elle craignait que l’un des hommes parle français, ce qui est absurde, bien sûr, elle le sait, peu importe, c’est plus fort qu’elle.
On lui avait bien dit que c’était une connerie de partir avec son fils comme ça à l’aventure, seulement tous les deux. Mais elle avait tenu bon, elle avait répondu, qu’est-ce que vous voulez que je fasse ? Vous voulez que je ne fasse rien et que je laisse Samuel plonger et lâcher prise complètement ? Non, ça, c’est hors de question, je ne le laisserai pas tomber. »

Jusqu’où l’amour de cette mère pour son fils peut-il la mener ? A-t-elle trouvé la bonne méthode pour tenter de le sauver, de le retrouver ? Jusqu’à quel point un fils peut-il soutenir sa mère ? Il m’a fallu attendre les toutes dernières pages pour comprendre l’issue de ce drame psychologique très bien mené par l’auteur. Une écriture fine et efficace est présente tout au long de l’histoire. J’ai découvert cet auteur grâce à ce livre, et j’ai juste envie d’ouvrir les pages de ses autres ouvrages.

David Bowie est également présent par intermittence au cours de cette expédition. Les paroles de Heroes (être un héros pour un jour, être des héros pour toujours) résonnent en Samuel et le relient secrètement à sa mère.

Je vous souhaite une excellente lecture chers Amis.

*Continuer est paru aux éditions de Minuit en 2016

Existe en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782707329851/continuer-laurent-mauvignier

Un commentaire sur “Continuer : un grand roman

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s