Rentrée littéraire 2018

Tous les hommes désirent naturellement savoir

NINA B

Bonsoir les Amis,

Voilà, j’ai fermé le nouveau livre de Nina Bouraoui sur sa dernière page. Tous les hommes désirent naturellement savoir, paru aux éditions JC Lattès le 22 août. J’avais déjà eu envie d’en ouvrir la première page en juin, avant sa sortie officielle, tandis que je voyais l’auteure le présenter. J’ai eu cette chance de l’entendre parler elle-même, avec ses propres mots et sa propre émotion du contenu de ce nouveau né. Sa détermination à vouloir révéler qui elle est vraiment mêlée à sa fragilité apparente m’avait touchée. Le temps a passé, m’a dépassée, et ce livre était resté sur ma PAL (pile à lire) jusqu’à ce que je rencontre à nouveau Nina Bouraoui la semaine dernière. Après avoir revu l’auteure, j’ai réalisé qu’il me fallait vraiment découvrir ses écrits au plus vite.

J’ai voyagé avec douceur entre l’Algérie, la France et son homosexualité. Elle dit elle-même avoir trois nationalités. Homosexuelle née d’une mère française et d’un père algérien. J’ai erré avec Nina dans Paris et le milieu des filles, J’ai traversé le désert algérien avec sa mère et sa sœur. J’ai découvert ses premiers émois. J’ai compris cette souffrance inconnue. Nina raconte l’origine de l’amour, la naissance du désir et celle de la peur.

Ce livre est écrit avec une alternance rythmée entre les chapitres. Ils m’ont emportée d’une époque à une autre, d’un pays à un autre. Entre Souvenir et Devenir. C’est la première fois que l’auteure révèle aussi nettement son homosexualité, son identité comme elle la décrit, et la difficulté à l’assumer surtout quand elle est jeune. Alors que pourtant, qui peut donc avoir la légitimité pour porter un jugement sur la sexualité d’autrui ?

Lors de son intervention à La Grande Librairie hier soir, elle a expliqué avoir ressenti une réelle colère et une envie d’oser parler plus ouvertement il y a cinq ans, lors des polémiques sur le mariage pour tous. Elle ne supportait plus les humiliations entendues. Sa détermination à être elle-même l’a menée à cette écriture violente.

« L’écriture n’apaise pas. C’est le feu sur le feu. »

Elle a conclu son entretien en déclarant qu’elle est peut-être écrivain car elle est homosexuelle…

Bonne lecture à tous chers Amis

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/tous-les-hommes-desirent-naturellement-savoir-9782709660686-pr

Existe en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782709660259/tous-les-hommes-desirent-naturellement-savoir-nina-bouraoui

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s