billet d'humeur

La fuite des nuages

Bonsoir les Amis,

Ils courent, ils volent, ils fuient. Les gros nuages sombres qui fendent le ciel, baissent la hauteur de son plafond et le chargent de couleurs pastels et grises. Le vent les chassent vers l’inconnu, vers nulle part. Ils prennent des formes improbables, des formes irrégulières qui permettent à l’imaginaire de s’éveiller. Derrière eux, les rayons du soleil couchant les illuminent, leur apportant un éclairage jaune pâle. Qui n’a jamais rêvé de chevaucher un de ces nuages et se laisser porter vers un ailleurs différent ? Qui n’a jamais imaginé laisser ses pensées rejoindre la course folle de ces vapeurs d’eau gigantesques ? Les minutes passent et leurs couleurs aussi. Le bleu du ciel devient gris clair en toile de fond de ces galbes désormais très sombres. Le pastel a définitivement disparu pour céder sa place à l’obscurité naissante. Les arbres apparaissent comme des ombres nettes et noires. La danse de leurs feuilles provoque une agitation bruyante dans l’air ambiant. Un souffle frais qui à lui seul évoque la fin de l’été et l’arrivée de l’hiver. De manière assez brutale. Il est à peine 18 heures et une nouvelle saison débute.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s