Une confession de John Wainwright

une confession

Bonsoir les Amis,

Je vous propose aujourd’hui un roman policier de John Wainwright, britannique et grand auteur de quatre-vingt trois romans il a aussi écrit des nouvelles. Voici le résumé de l’éditeur Sonatine qui a publié cette année ce titre Une confession considéré par George Simenon (auteur entres autres de la série Maigret) comme un chef-d’oeuvre et jamais publié en France. Je suis ravie pour la première fois lu cet auteur souvent évoqué en atelier d’écriture.

« À cinquante ans, John Duxbury est secrètement déçu par son existence. Son travail est devenu une routine, son mariage sombre dans la grisaille, il ne sait plus comment être heureux. Bientôt, c’est un drame qui s’abat sur lui. Alors qu’il est en vacances avec sa femme, Maude, celle-ci fait une chute mortelle. Quelques temps plus tard, un homme se présente au commissariat. Il a été témoin des faits et prétend que c’est John qui a poussé sa femme dans le vide. L’inspecteur Harker, chargé de l’enquête, s’engage à corps perdu dans la recherche de la vérité, jusqu’à l’ultime face-à-face.
Pourquoi ce formidable roman publié en 1984, n’a-t-il jamais été traduit en français ? C’est incompréhensible. Ce qu’on comprend aisément, en revanche, c’est la raison pour laquelle il a émerveillé Simenon. On ne peut en effet s’empêcher à la lecture de penser aux grands chefs-d’œuvre du maître.

Dès le début, la lecture laisse supposer une sorte de huis clos entre un homme qui tient un journal intime sur sa vie conjugale plutôt routinière avec une épouse castratrice et son fils à qui il écrit, espérant que ce dernier ne le lise qu’après sa mort. Cependant la mort de Maude va bouleverser ses plans.

L’histoire se déroule tout en douceur. Avec subtilité j’ai découvert les personnalités qui se dessinaient. Toute la finesse du récit se joue sur l’ambiguïté des sentiments du couple et sur la prétendue ou non sincérité des propos tenus à l’écrit par le héro. La construction de l’intrigue est élaborée avec intelligence et délicatesse. Jusqu’à la fin le suspense est maintenu. L’ambiance un peu rétro, le style d’enquête, le niveau d’analyse ainsi que l’efficacité dans la simplicité de l’écriture m’a fait rapidement penser aux romans d’Agatha Christie. Voici donc un livre pour tout public à dévorer rapidement sous le soleil estival. Un indispensable à glisser dans votre valise chers Amis. Je vous souhaite une bonne lecture.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/policier–thriller-u/une-confession-9782355847394-pr

En ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782355847523/une-confession-john-wainwright?ac=1

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :