Le Goncourt : un roman dense et fin

img_1096Bonjour les Amis,

Pour rester dans la lignée des prix littéraires actuels, je vais aujourd’hui vous donner mon ressenti sur le prix Goncourt : Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon. Ce titre à lui seul, déjà criant de vérité, donne envie de découvrir ce qui se cache derrière l’intensité de cette phrase, somme toute évidente.

Cela fait deux ans que Paul Hansen purge sa peine dans la prison provinciale de Montréal. Il y partage une cellule avec Horton, un Hells Angel incarcéré pour meurtre.
Retour en arrière : Hansen est superintendant a L’Excelsior, une résidence où il déploie ses talents de concierge, de gardien, de factotum, et – plus encore – de réparateur des âmes et consolateur des affligés. Lorsqu’il n’est pas occupé à venir en aide aux habitants de L’Excelsior ou à entretenir les bâtiments, il rejoint Winona, sa compagne. Aux commandes de son aéroplane, elle l’emmène en plein ciel, au-dessus des nuages. Mais bientôt tout change. Un nouveau gérant arrive à L’Excelsior, des conflits éclatent. Et l’inévitable se produit.
Une église ensablée dans les dunes d’une plage, une mine d’amiante à ciel ouvert, les méandres d’un fleuve couleur argent, les ondes sonores d’un orgue composent les paysages variés où se déroule ce roman.
Histoire d’une vie, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon est l’un des plus beaux livres de Jean-Paul Dubois. On y découvre un écrivain qu’animent le sens aigu de la fraternité et un sentiment de révolte à l’égard de toutes les formes d’injustice. L’Olivier.

L’écriture est riche et fournie. Les personnages nombreux sont fouillés, travaillés et réfléchis avec beaucoup de minutie. Jean-Paul Dubois explore avec précision et finesse toutes les émotions insufflées par la vie et ses aléas. L’ensemble apportant au texte une grande densité qui en fait sa qualité. L’alternance des chapitres entre la vie actuelle de Paul Hansen et celle d’avant donne un rythme soutenu au récit que j’ai beaucoup apprécié.

Inutile donc de vous préciser que j’ai aimé ce livre et le style Dubois alors qu’en amont de ma lecture, je craignais que cette histoire dans un univers carcéral ne me déplaise. J’avais tort. Et j’ai eu raison de ne pas rester sur un à priori qui m’aurait privée de cette belle lecture. C’est aussi ce que j’aime dans la littérature, cette capacité à ouvrir l’esprit et aller au-delà de notre zone de confort intellectuelle ou spirituelle. Mais…

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

Je vous souhaite un bon moment avec ce prix Goncourt chers Amis.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/tous-les-hommes-n-habitent-pas-le-monde-de-la-meme-facon-9782823615166-pr

Ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782823615173/tous-les-hommes-n-habitent-pas-le-monde-de-la-meme-facon-jean-paul-dubois

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :