Avant que j’oublie : Un récit sincère et intimiste

img_6182

Bonsoir les Amis,

Avant que j’oublie. Voici un premier roman déjà récompensé cette semaine par le Prix Livre Inter 2020. Anne Pauly signe ici un récit empli de sentiments contradictoires.

Deuil, colère, déception, amertume envers ce père ambivalent qui vient de mourir. Unijambiste, égoïste, brutal et alcoolique il a fait de la vie de la narratrice Anne, de son frère et leur mère un véritable enfer au quotidien. Et pourtant derrière cet être que rien n’engage à aimer, se cache un tout autre homme que sa fille a perçu. Un timide, vulnérable attachant, drôle et aimant malgré tout. Le livre porte sur l’organisation des obsèques et sur les choix à faire lorsque Anne doit vider la maison de ce père. Un vrai capharnaüm dans lequel chaque objet lui rappelle d’émouvants ou douloureux souvenirs. Derrière chacun d’entre eux apparaissent désormais le vide et l’absence. Quoi qu’il en soit, elle les raconte avec sensibilité, tendresse et pudeur. Sans oublier dans sa plume, vive, enlevée et piquante, un humour savamment dosé. Elle a réussi à faire avec talent d’un récit intimiste une histoire universelle. La réhabilitation de la mémoire d’un père avec qui elle entretenait un lien ténu.

Chapeau pour ce premier roman qui espérons-le, en appelle d’autres à suivre.

Belle découverte chers Amis.

Version papier Avant que j’oublie

Ebook Avant que j’oublie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :