On fait parfois des vagues : un roman limpide sur la filiation

Bonjour les Amis,

On fait parfois des vagues, le dernier roman d’Arnaud Dudek traite de la transmission mais surtout des origines et de la filiation.

Nicolas apprend à dix ans que son père n’est pas son père biologique. On assiste tout au long du récit aux liens qui se délitent entre le père et le fils. Une distance liée à l’incompréhension de l’un et de l’autre s’installe de façon durable.  Mais n’est-ce pas simplement le point de vue du fils ? Du point de vue du lecteur il apparaît assez clairement qu’il s’agit plutôt d’une incompétence à communiquer. Une incapacité à prononcer les mots qui comptent. C’est finalement la décision de rechercher son géniteur qui aide Nicolas à mieux appréhender la relation qui l’unit à ce père, somme toute, aimant. Sans doute lui suffisait-il de connaître ses racines pour enfin trouver sa place.

Voici donc un roman court, précis et pudique sur la quête de soi et la nécessité de savoir d’où on vient pour savoir où on va.

Une écriture limpide et minimaliste pour aboutir à un texte efficace et touchant. 

Belle lecture chers Amis.

Version papier : https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/on-fait-parfois-des-vagues-9782843379949-pr

Version ebook : https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782380821185/on-fait-parfois-des-vagues-arnaud-dudek 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :