Une piscine dans le désert : un roman sensoriel

Bonjour les Amis,

Une piscine dans le désert. Voici là un titre bien intrigant. 

Résumé de Lattès :

Fausta quitte Beyrouth pour la maison de son oncle,  dans un village entouré de montagnes, à la frontière  de trois pays en guerre. Paradoxalement, pour Fausta, c’est  le lieu doux des étés de son enfance, le seul endroit capable  de l’apaiser. C’est là qu’elle a fait construire une piscine  parfaite mais sur un terrain qui ne leur appartient pas.  Fausta a juste envie de s’y plonger. Avant une dernière  injection qui lui permettra peut-être d’avoir un enfant. Leo Bendos perturbe son séjour. Il arrive du Canada  pour régler cette affaire de piscine : vendre le terrain de sa  famille et repartir. L’oncle l’accueille, Fausta l’observe. Ils  se découvrent. Tous deux sont fascinés par ce village qui  semble contenir le monde, le danger qui peut surgir à tout  moment. Ces trois jours vont changer leur vie.

Ce roman poétique repose sur la rencontre entre deux personnages que tout oppose en apparence – sauf leurs racines – et l’ancrage dans un magnifique pays : le Liban. 

Cette fameuse piscine creusée sur un terrain inapproprié, dans un endroit où l’eau manque tout le temps, est le point central de départ pour réunir ces éléments. Humanité et nature. L’auteure a construit des personnages attachants et tout en relief. En particulier celui de la femme, Fausta, pleine de contradictions mystérieuses et curieuses. Je la vois vaporeuse mais sans être si superficielle qu’on pourrait le penser. Quant au jeune Léo, sans l’avoir imaginé auparavant, il va découvrir l’importance des origines, de la terre qu’ont foulée ses aïeux. L’un et l’autre seront bouleversés par la rencontre de l’autre. Ensemble ils vont échanger sur des sujets profonds que sont la maternité, la descendance, les racines ou encore la liberté.

Avec une écriture envoûtante, Diane Mazloum met en lumière la beauté d’un pays chaud qu’elle connaît bien à la lisière d’états en guerre. Ses descriptions des montagnes, de la rocaille – à l’aube comme au crépuscule – sont ambrées et poussiéreuses en contraste avec celles de la piscine turquoise et scintillante. Elle a l’art d’éveiller tous les sens. J’ai eu chaud comme Léo, j’ai goûté la pastèque juteuse, j’ai vu le soleil jouer avec les arbres et leurs ombres, j’ai entendu les bombardements au loin, j’ai respiré la terre aride, j’ai laissé l’eau de la piscine me rafraîchir…

Je vous laisse donc vous aussi, chers Amis, découvrir ce roman sensoriel et magnétique.

Version ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782709665834/une-piscine-dans-le-desert-diane-mazloum?ac=1

Version papier :

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/une-piscine-dans-le-desert-9782709666138-pr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :