Je suis celle qu’on oublie

Je suis celle qu’on oublie, celle qu’on ne voit pas quand on le regarde, lui. Je me fonds en lui. Il ne me laisse jamais seule et ne me ménage pas. 

Je lui suis indispensable dès son réveil. A peine ouvert un œil et il me cherche, s’empare de moi. Il m’emmène avec lui partout. Collé serré. Nous nous regardons dans les yeux. Il devient mon maître. Je l’éclaire dans sa noirceur, en silence. Parfois notre relation qu’il pense fusionnelle finit par lui peser. Alors il me jette et m’abandonne n’importe où sans se préoccuper de savoir s’il me retrouvera facilement. Ni si j’y suis bien. Un de mes membres replié sous moi, l’autre tendu vers le vide. Il lui arrive même de m’enfermer dans un endroit sombre et étroit. Aucune lumière ne filtre. Quand il me retrouve, il se sent soulagé.

Il est totalement dépendant de moi. Quand je suis avec lui, tout contre son visage il retrouve la lumière, une certaine vision du monde.

Je suis sa paire de lunettes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :