La petite menteuse : vérité, justice, conviction ?

Bonjour les Amis,

Avec La petite menteuse, Pascale Robert-Diard, chroniqueuse judiciaire au Monde, signe son premier roman avec brio.

Une avocate doit défendre en appel une jeune femme qui a menti sur la culpabilité de l’homme qu’elle a envoyé en prison quelques années auparavant. 

Le viol abordé sous un angle assez nouveau. Il n’est pas question ici de savoir si oui ou non Lisa en a réellement été victime, ni de vraiment savoir qui est coupable. L’accent est mis sur les raisons de ce mensonge. 

Qu’est-ce qui amène une jeune fille de quinze ans à accuser un homme innocent d’un viol sur sa personne ? Pascale Robert-Diard est brillante pour pénétrer dans les pensées des personnages, analyser leurs actes et désosser leur psychologie, décrypter les ambivalences humaines. Elle met en lumière tous les éléments d’une vie qui se croisent, se mêlent, se côtoient à des moments parfois inopportuns. De seins qui grossissent trop vite à la séparation des parents en passant par un besoin d’exister au collège…Chacun de ces événements n’est pas responsable à lui seul du comportement inexplicable de Lisa mais y contribue. L’inconstance de l’adolescence, avec tout à tour ses sensations de pouvoir ou de dépréciation décuplées, reste un terrain fertile à l’outrance des agissements. La fragilité de la conviction est également vivement soulignée dans ce roman. J’ai perçu à quel point une pensée affirmée peut être retournée en un clin d’œil, et j’ai été troublée par cette idée. Où se situe la vérité ? Qui la détient ? Moi ? L’autre ? Et si je changeais de point de vue ? Voilà toutes les questions qui m’ont traversée avec fébrilité à cette lecture. 

Une écriture fluide et précise au service d’un roman intelligent.

Ebook

Grand format 

2 commentaires sur “La petite menteuse : vérité, justice, conviction ?

Ajouter un commentaire

  1. J’ai trouvé ce livre très intéressant. Il permet de nuancer, de prendre le temps de réfléchir sur un sujet qui souvent nous fait réagir à l’instinct. C’est toujours utile de réfléchir avant d’émettre un avis, surtout une condamnation…

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :