Zoom sur Stéphane Freiss : Réalisateur délicat de « Tu choisiras la vie »

Bonjour les Amis,

Ce n’est ni l’acteur ni le comédien charismatique que vous connaissez déjà dont je vais vous parler aujourd’hui. Bon d’accord, charismatique il le restera indéniablement ! D’un nouvel homme ? Non plus. C’est bien Stéphane Freiss que je vais évoquer avec vous. Cette fois en zoomant sur deux de ses facettes encore inconnues de vous tous. Il a éprouvé le besoin de s’exprimer différemment. Par l’écriture cette fois puis par la réalisation de son premier film. Une petite lumière s’est allumée en lui et il a décidé d’ouvrir une porte. Pour nous illuminer dans son sillage et nous faire rayonner de la même manière. Pour nous faire réfléchir nous aussi à nos vies. A certains égards, pour nous ébranler. 

“Tu choisiras la vie”. En salle le 25 janvier.

L’histoire d’une rencontre en Italie, celle d’une jeune femme avec elle-même et en même temps avec un homme qui l’incite à oser vivre… Esther a grandi dans une famille juive orthodoxe aimante mais cloisonnante dont elle cherche à s’arracher à l’âge vingt-cinq ans. Un désir de liberté plus fort que tout s’immisce en elle, avec des doutes, des angoisses et une sourde rebellion. Face à elle, qui la comprend, Elio, cet agriculteur plus âgé avec ses propres fêlures. Au contact l’un de l’autre ils vont peut-être se révéler. Enfin.

Avant le fameux “silence on tourne”, Stéphane Freiss a vécu le “silence j’écris”. Il est donc avant tout un auteur. Car c’est par là que tout a démarré. C’est lui qui a écouté ce qu’il avait en lui, entendu ce vide qu’il a laissé mûrir très longtemps, puis imaginé cette histoire dans laquelle vous allez indéniablement plonger. Incarnée par des acteurs merveilleusement talentueux. Lou de Laâge et Riccardo Scamarcio, entre autres.

Avant de prendre vie à l’écran, tout scénario naît dans une tête, un cœur, dans les tripes et la poitrine. Dans le sang battant les veines. Le principe même de l’écriture. Parfois dans le morcellement de la propre vie de son auteur. C’est un peu le cas avec “Tu choisiras la vie”. Cette histoire est sans aucun doute une pièce du puzzle qui constitue l’homme qu’est Stéphane Freiss.

Il est donc aussi celui passé pour la première fois derrière la caméra. Celui qui a posé avec une douce intensité son regard sur une rencontre décisive entre deux personnages, sur un jeu d’acteur subtil, sur un message à faire passer. Celui qui a mis toute sa sensibilité et son exigence dans chaque prise de vue. 

Lire ce script m’avait déjà bouleversée. Sa beauté, sa pureté, sa pudeur, sa sincérité… Ensuite  découvrir à l’écran les images qui l’ont saupoudré d’une nouvelle saveur et de couleurs chaudes, de décors naturels a provoqué des émotions plus vives encore. Une atmosphère douce et prégnante. J’étais en Italie. J’ai entendu tant les cigales que les désirs de cette jeune femme. 

Un film sensoriel et d’une grande humanité constitué de silences plus forts que les mots, de regards et battements de cils plus puissants que les gestes, et de détails épidermiques éloquents. Chaque parcelle de peau filmée délivre un message. Ces peaux sont vivantes et expressives tout autant que les corps qui ne se rencontrent pas. Le scénario suggère un contexte pour présenter cet hymne à la vie mais en aucun cas il ne porte de jugement sur ces milieux religieux ou agricoles. Là n’est pas le sujet. Un film qui évoque la liberté, les choix, l’audace, la transmission parfois subie, à savoir l’épigénétique. Il y est question d’espoir à travers des êtres humains fissurés. Il est donc à noter que c’est souvent dans ces creux et ces failles -à qui sait les identifier- que naissent de grandes choses.

Superposé de quelques musiques poignantes, j’espère que ce film résonnera en vous comme il a résonné en moi.

Je te souhaite donc, très cher Stéphane, une large audience et beaucoup de succès pour ce premier film, qui je le sais, en amènera un second.

Tu choisiras la vie au cinéma le 25 janvier.

2 commentaires sur “Zoom sur Stéphane Freiss : Réalisateur délicat de « Tu choisiras la vie »

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :