billet d'humeur

Jacqueline Monsigny, joyeuse et colorée…

monsigny photo

Cette semaine, s’est éteinte la grande romancière Jacqueline Monsigny. Elle était l’auteure d’une quarantaine d’ouvrages et de biographies de personnalités telles que Grace de Monaco ou Jacky Kennedy.

L’épouse de l’acteur américain Edward Meeks était un personnage haut en couleur. J’ai eu le bonheur de rencontrer ce couple il y a quelques années. A deux reprises. Jacqueline Monsigny toujours extrêmement chic, vêtue de tenues très colorées, était également excessivement maquillée. Des fards aux couleurs vives contournaient ses yeux qu’elle dessinait en amande. Tout chez elle était originalité, sans une once de vulgarité. La première fois que je l’ai rencontrée elle était habillée en tailleur bleu. Elle portait un chignon très haut sur sa tête. Elle était unique. Elle avait eu la gentillesse d’accepter mon invitation à venir dédicacer ses ouvrages dans mon magasin. Lors du déjeuner que nous avions partagé avec son époux, je ne me suis pas lassée de l’entendre narrer toutes sortes d’histoires et anecdotes qui avaient ponctué sa vie très mouvementée. Nous avons beaucoup ri. Le second repas qui nous avait réuni autour d’une même table, était tout aussi extraordinaire. Mémorable. Elle était d’une gentillesse et d’une bonté rares. Tout comme son mari.

Jacqueline Monsigny n’était pas du genre à communiquer par mail ou téléphone portable. De ce fait, quand elle a voulu me remercier pour mon accueil, elle l’a fait par une longue lettre manuscrite que j’ai toujours gardée. Une écriture belle et ample. Il en est de même pour les invitations qu’elle me lançait pour venir assister à la remise du Prix des romancières de Saint Louis, ou ses invitations à venir lui rendre visite à son domicile parisien. Puis le temps passe. Chacun mène sa vie. Sans prendre le temps de se rencontrer, de se voir plus. Puis un jour c’est trop tard…

Ce fut une magnifique rencontre.

Je garde d’elle un joyeux souvenir inoubliable et coloré. Comme elle était.

Un commentaire sur “Jacqueline Monsigny, joyeuse et colorée…

  1. Dommage qu’elle soit partie sans une dernière rencontre mais l’éloge faite à son égard est très chaleureuse et ces moments partagés avec elle resteront dans ta mémoire. Mams

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s