Alphabet

C comme Corps

fitness-2797472__340

Bonsoir les Amis,

Nous y voilà déjà. Voici arrivé très rapidement ce premier février et cette promesse faite de vous livrer la lettre C. J’ai longuement cherché puis hésité, et ce matin en voiture, en partant travailler, j’ai trouvé. J’ai eu ce flash. Ce sera « Corps » ! me suis-je écrié. Comme ça, sans raison particulière, sans savoir comment cette inspiration est apparue. Au détour d’une route nationale à quatre voies, au milieu de marais qui sont devenus des lacs en cette saison pluvieuse. Je n’étais pas la conductrice, j’ai donc eu tout le loisir de prendre rapidement quelques notes de mots clés que je devais vite emprisonner avant qu’ils ne s’évaporent dans l’habitacle puis dans l’air froid et humide de l’hiver. Ces mots ont pris une forme noire sur l’écran blanc de mon téléphone. En voiture, c’est plus aisé que le traditionnel stylo et carnet qui pourtant ne me quittent jamais.

Il est maintenant dix-neuf heures. Je suis donc prête, quelques mots en tête, cette dernière affublée d’un casque qui me diffuse une douce musique dans les oreilles tandis que je vous écris. Et si nous commencions à parler ensemble de ce corps ? Je ne sais pas encore comment l’aborder, mais je me lance, nous trouverons bien ensemble. Lui et moi. Vous et moi. Lui et vous.

J’ai choisi d’aborder ce mot dans son sens premier. La partie matérielle et physique d’un être animé. Ce corps qui est aussi le premier nid de tout être vivant. Celui qui prend de l’ampleur et du volume pour laisser en lui grandir la vie. Celui qui se déforme et duquel sort ensuite tout être humain dont le cœur bat. C’est la magie de la naissance.

Ce corps est une enveloppe corporelle. Celle de l’âme et de l’esprit. Trois éléments qui sont intimement liés et indissociables pour vivre en paix, en toute sérénité. Ce corps qu’il faut savoir écouter, ménager, même si parfois il crie. Surtout s’il crie. Ou s’il dit stop. Ce corps qui n’est que le reflet de notre état physique et psychologique, il faut savoir en prendre soin. Le chouchouter. Et surtout le respecter. Un corps n’appartient qu’à celui qui l’incarne, et à personne d’autre. Seuls vous qui l’habitez chers Amis, pouvez décider ce que vous voulez en faire. Lui donner telle ou telle destinée. Et l’offrir à qui vous le souhaitez.

Certains veulent à tout prix le modifier de façon extrême pour donner une nouvelle image d’eux-mêmes. Certes, il peut être embelli, sculpté, dessiné, choyé, modelé, bronzé, affiné, gonflé, musclé… Que sais-je ? Mais jamais dénaturé me semble-t-il. Ce corps doit être entretenu, en revanche c’est irrémédiable qu’il vieillira, changera, se relâchera, se transformera, se dégradera un jour ou l’autre. Et alors ? Est-ce si important au fond ? Même s’il devient moins souple, moins gracieux, l’essentiel n’est-il pas déjà de se sentir bien dedans ?

C’est quand même l’endroit dans lequel nous vivrons tous le plus longtemps…

Bonne fin de soirée les Amis.

2 commentaires sur “C comme Corps

  1. Oui le corps notre corps nous appartient c’est notre bien le plus précieux, il faut le chouchouter, en prendre soin, qu’il soit jeune ou âgé il faut le préserver, le principal c’est de s’y sentir bien.
    Bien dans son corps égal bien dans sa tête.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s