Avis de lecture·rentrée littéraire 2017

le cœur battant de nos mères

brit bennett

Bonsoir les Amis,

Une fois n’est pas coutume. Je vais vous parler de littérature américaine. En particulier d’un livre que j’ai pris plaisir à lire mais dont je ne garderai pas un souvenir impérissable. Je vous en parle tout de même car il s’agit d’un premier roman de la rentrée littéraire de septembre 2017 qui a rencontré un grand succès. Ce livre Le cœur battant de nos mères, écrit par Brit Brennett a remporté le prix du Meilleur premier roman étranger du magazine Lire.

Résumé de l’éditeur :

«Tous les grands secrets ont un goût particulier.»
Nadia a 17 ans et la vie devant elle. Mais quand elle perd sa mère et avorte en cachette, tout change. Elle choisit alors de quitter la communauté noire et religieuse qui l’a vue grandir. Boursière dans une grande université, Nadia fréquente l’élite. Elle a laissé derrière elle Luke, son ancien amant aux rêves brisés, et Aubrey, sa meilleure amie. Durant une décennie marquée des affres de la vie, les trajectoires des trois jeunes gens vont se croiser puis diverger, tendues à l’extrême par le poids du secret.

L’histoire est très intéressante. Son environnement afro-américain également. Les personnages attachants. Or je ne saurai dire pourquoi, j’ai parfois senti quelques longueurs dans ce livre. Je pense que ce qui m’a dérangée est le fait que j’ai mis quelque temps (trop longtemps à mon goût) pour comprendre la personnalité de Nadia, l’héroïne. J’ai eu du mal à la cerner, tant sur le plan physique que psychologique. Surtout au début.

En revanche, pour qui aime les thèmes de la communauté noire religieuse, l’avortement, l’amitié, la trahison, le deuil, le désespoir, l’amour, l’inceste, l’homosexualité, le racisme (abordé brièvement), ou encore l’adultère, c’est le livre idéal. Tout y est !

J’ai quand même apprécié suffisamment ce livre pour en terminer la lecture, voilà aussi un de mes critères pour vous en parler. Peut-être suis-je une des rares personnes à ne pas crier Hourra ! en tournant la dernière page. Je crois savoir que Warner Bros a prévu de l’adapter au cinéma. Il mérite donc sous doute d’être évoqué sur ce blog.

Je garderai en mémoire le message essentiel de l’ouvrage. Les mères qui qu’elles soient, bonnes, mauvaises, présentes ou non, mortes ou vivantes font partie intégrantes et indéniables de la construction d’un enfant et de sa vie d’adulte future.

Bonne lecture les Amis.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-etrangere-u/litterature-americaine-u/-9782746745728-pr

Existe aussi en ebook

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782746745735/le-c-ur-battant-de-nos-meres-brit-bennett

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s