Coup de cœur

Il est toujours minuit quelque part

9782253045601-001-T

Bonsoir les Amis,

L’éditeur de Cédric Lalaury m’avait présenté ce livre comme l’équivalent de L’affaire Harry Quebert, de Joël Dicker. Il y a de cela, mais je n’irai pas jusque là. Cependant, ce thriller psychologique est très bien mené, il m’a tenue en haleine. J’ai pris beaucoup de plaisir à le lire et j’avais du mal à le lâcher. Je l’ai parcouru  extrêmement vite.

Bill, le personnage principal semble lisse, menant une vie paisible voire monotone, or qui est-il vraiment ?

Jusqu’à la dernière page, je n’avais pas idée de la fin de l’histoire. Elle m’a quelque peu surprise.

Voici le résumé de l’éditeur :

« Et si votre secret le plus noir devenait un roman à succès ?

Bill Herrington est un homme heureux.

La cinquantaine approchant, mari et père comblé, il occupe un poste de professeur de littérature dans une prestigieuse université américaine. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes… Jusqu’au jour où il trouve dans son casier l’exemplaire d’un roman à sensation publié par un mystérieux inconnu : R. P. Kirkpatrick. Pas de quoi chambouler Bill.

À un détail près : il s’agit d’une histoire vraie. Celle d’un crime dont il était persuadé que personne n’en avait jamais eu connaissance. Sur une île qu’il aurait voulu oublier pour toujours.

Cet ouvrage envahit bientôt l’existence de Bill et contamine tout autour de lui. Sa vie paisible et confortable ainsi que son équilibre psychologique vont vite menacer de voler en éclats sous l’effet dévastateur de ce livre vengeur qui a réveillé tous les fantômes du passé. »

Le choix du titre est lié à une citation de William Shakespeare :

« Tu m’avais dit qu’après minuit c’en serait fini,

Que nos âmes tourmentées trouveraient le repos,

Mais tu te trompais, car rien ne s’achève à minuit, et ce moment

Sur le point d’arriver ne se produit jamais

Parce qu’il est toujours minuit quelque part dans le monde pour les criminels de notre espèce,

Et que c’est là le point indépassable de notre horizon. »
William Shakespeare, Macbeth, IV, 4*.

Bonne lecture chers Amis.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/policier–thriller-u/il-est-toujours-minuit-quelque-part-9782253045601-pr#voirlescaracs

Existe aussi en ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782253905066/il-est-toujours-minuit-quelque-part-cedric-lalaury

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s