L’ami de Tiffany Tavernier : un livre magnifique sur l’Autre

Bonsoir les Amis,

Ce livre n’est ni un polar, ni un thriller. C’est une claque. Voici ce que j’ai ressenti en lisant ce roman noir de Tiffany Tavernier, L’ami.

Extrait de la quatrième de couverture :

« L’ami. Un samedi matin comme un autre, Thierry entend des bruits de moteur inhabituels tandis qu’il s’apprête à partir à la rivière. La scène qu’il découvre en sortant de chez lui est proprement impensable : des individus casqués, arme au poing, des voitures de police, une ambulance. Tout va très vite, et c’est en état de choc qu’il apprend l’arrestation de ses voisins, les seuls à la ronde. Quand il saisit la monstruosité des faits qui leur sont reprochés, il réalise, abasourdi, à quel point il s’est trompé sur Guy, dont il avait fini par se sentir si proche.« 

L’autrice a souhaité, en écrivant cette incroyable histoire, poser son regard sur ces personnes proches des criminels. Ces victimes collatérales, ces gens à la vie ordinaire, tout à coup mis en lumière par ce que les médias nomment un fait divers. Ces innocents percutés par le mal puis qu’on oublie instantanément. Que deviennent-ils ? Comment se relèvent-ils de l’effroi dont ils ont été, sans le savoir, si proches ? Comment un tel évènement peut faire basculer des vies ?

Ici, Thierry le voisin et ami d’un criminel. Cet homme est dévasté en découvrant ce qu’il n’avait pas imaginé un seul instant, tout comme son épouse Lisa. A partir de ce moment, toute sa vie est remise en question. L’amour de Lisa, sa relation avec son fils avec ses collègues de travail… Cet homme taciturne réalise alors à quel point toute son existence est basée sur des sentiments forts qu’il n’a jamais su exprimer mais aussi sur ce qu’il n’a jamais su voir chez les autres.

Il sombre alors. Sa femme également mais plutôt sans lui. Chacun à sa manière. La colère, l’incompréhension et la culpabilité gagnent Thierry, le rongent un peu plus chaque jour. Jusqu’à l’explosion.

Tiffany Tavernier a choisi un angle particulièrement intéressant pour traiter de l’amitié, de la perte, de la chute, de la culpabilité – celle de n’avoir rien vu – mais surtout de la sortie de l’apnée après un choc. De la nouvelle respiration. Du retour à la vie normale en dépit de. D’ailleurs est-il possible ? D’une écriture vivante en envoûtante, elle nous fait entrer en totale immersion dans la psyché de son personnage principal.

Un sublime portrait d’homme. Un livre sur l’autre, celui qu’on n’a pas vu.

L’ami

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :