Vivre avec nos morts : un livre profondément lumineux

Bonjour les Amis,

Avec son essai Vivre avec nos morts, Delphine Horvilleur signe un livre profondément lumineux. Mort et lumière, me direz-vous sont-elles compatibles pour cohabiter ? Pour vivre ensemble ? Et bien oui vous répondrai-je, à la lecture de ces pages, à travers les mots de cette femme rabbin à tendance libérale, j’en suis désormais convaincue.

Elle nous éclaire sur ce qui est écrit, sur ce qui semble être écrit, car parfois la réalité peut revêtir une interprétation plus subliminale, plus acceptable que ce qu’en disent les mots. Dans la religion ou la culture et ses traditions, ses rites.  

Delphine Horvilleur raconte – avec parfois un brin d’humour respectueux – les enterrements pour lesquels elle officie. Ses rencontres avec les familles endeuillées, les doutes qu’elle émet souvent à opter pour un hommage plutôt qu’un autre. Aucune certitude ne l’habite. Quoi qu’elle choisisse, elle décide de toujours raconter la vie, et non la mort. Elle se définit comme conteuse. Offrant à ceux qui restent, une version de la vie du disparu par un récit susceptible de les accompagner et mieux appréhender leur propre histoire.

J’ai trouvé cette approche extrêmement douce, sensible et passionnante.

Il est question bien entendu de judaïsme mais aussi d’une parole qui va bien au-delà de l’enveloppe qui ceint cette religion. Modernité, religion, féminisme, transmission, laïcité, et surtout ouverture d’esprit constituent la mosaïque de pensées de Delphine Horvilleur.

Un livre intelligent, tendre, iconoclaste et empreint d’humanité écrit par une femme qui doit en être grandement pourvue pour aborder un tel sujet avec autant de grâce, de profondeur et de simplicité à la fois. Vous me donneriez presque envie, Delphine Horvilleur, de vous savoir officier pour moi le jour venu. Pas tant pour moi, je ne serai plus là pour voir mais pour mes proches que je saurais entre de bonnes mains le temps de nos au-revoir.

Rarement un livre m’a accompagnée avec la si forte sensation d’être aux côtés de son auteur, de l’entendre parler que pour moi. Il est des livres dont on a hâte de terminer la lecture pour connaître la fin et qui en même temps se laissent savourer doucement pour prolonger cette intimité. Il est des livres pour lesquels on rabat la dernière page en se disant simultanément : Que lire après ça ?

Excellente lecture, chers Amis, à mettre entre toutes les mains.

Ebook 

Grand format 

Ce titre a été proclamé l’un des meilleurs de cette année 2021 par le magazine Lire, et a reçu le Prix des Savoirs 2021.

2 commentaires sur “Vivre avec nos morts : un livre profondément lumineux

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :