Ceux qui s’aiment se laissent partir : un récit poignant

Bonjour les Amis,

Ce matin, l’aube à mes trousses, je me suis glissée dans l’ombre de Lisa Balavoine auprès de celle de sa mère. Lisa commence son très beau récit en me renvoyant à une époque que j’ai connue et qui résonne en moi avec force. Les paroles de « Sweet dreams are made of this » ont cogné sur les murs de mon enfance, j’ai suivi les mêmes émissions du commandant Cousteau, joué avec le pot à glaçons en forme de pomme, dormi dans la même tente de camping et téléphoné avec un appareil à cadran et écouteur. Dès les premières pages, le décor est planté, le portrait de la mère aimée dressé par le prisme de sa fillette.

Dans ce livre intime, Lisa Balavoine revient sur sa relation tant fusionnelle que chaotique avec sa mère divorcée qui l’a élevée seule. Une maman indépendante, fantasque et instable animée par des rêves d’amour fou. Une maman tout en contraste qui vacille souvent entre euphorie et mélancolie. Des comportements difficiles à appréhender pour l’enfant et la femme en devenir qui vit à ses côtés.

Un style limpide et des mots bouleversants pour décrire des fragments de vie à deux. Des fragments de femmes qui finissent par se déchirer. L’autrice m’a baladée entre des côtés obscurs et d’autres beaucoup plus lumineux pour écrire à sa mère ce qu’au fond, elle n’a jamais pu lui délivrer. Un livre sur la transmission à sa descendance et l’impact produit, empreint de force ou de fantômes.

Laisser partir ceux qu’on aime est une forme d’acceptation de leurs choix de vie. 

Belle lecture chers Amis.

Grand format

 Ebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :