Au départ, nous étions quatre : quand l’absence colle à la peau

Bonjour les Amis,

Au départ, nous étions quatre. L’histoire d’une grande fratrie à laquelle l’un des fils a toujours appartenu même s’il n’a jamais vécu. Mort-né. La part manquante. Le quatrième. L’équilibre. L’autre nécessaire. Celui vivant un peu dans chacun des trois autres. 

Trois frères nés à quelques minutes d’intervalle, éduqués de la même manière et qui s’engagent sur des chemins de vie différents, plus ou moins chaotiques. Des parents, trois fils, deux fiancées, deux amis ; autant de personnages épicés, colorés ou ternes, meneurs ou suiveurs, jouisseurs ou effacés peuplent ce très beau livre.

P.E Cayral est talentueux pour scruter au plus profond des âmes, montrer à la lectrice que j’étais pour lui, les diverses versions d’une même scène. Selon qu’il m’installait face au point de vue de l’un ou l’autre des protagonistes. J’ai suivi chacun d’entre eux, de leur naissance à un âge bien avancé, après des événements qui font grandir ou rétrécir.

Ne faut-il pas parfois toucher le fond pour mieux rebondir ?

Peut-on parler de deuil lorsqu’il s’agit d’un être manquant profondément mais qu’on n’a pas connu ? Des sujets abordés ici avec une tension et une intensité palpables.

Voilà donc un livre qui questionne sur l’héritage de la lignée familiale, les séquelles des traumatismes qu’on n’a pas vécus soi-même. Avoir conscience qu’ils existent. Un livre qui interpelle sur l’idée qu’il n’est pas possible de tout réparer dans l’existence, qu’il n’est pas possible de colmater toutes les failles et qu’il faudra faire avec. Vivre avec. Quoi qu’il arrive. 

Une écriture belle, intelligente et poétique pour éveiller les consciences à travers un roman choral parfaitement orchestré. Un véritable coup de coeur pour moi.

Je vous souhaite, chers Amis, une belle découverte avec ce premier roman.

Grand format
Ebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :