Le mystère Henri Pick de Foenkinos

Bonjour les Amis,

J’ai juste envie d’évoquer avec vous ce soir un livre paru en 2016. Le mystère Henri Pick de David Foenkinos, Gallimard. Une adaptation cinématographique a été réalisée l’an dernier. Je vous l’avais déjà présenté or sa thématique est d’actualité puisqu’elle n’est pas sans faire penser au nouveau prix littéraire récemment lancé par Novice et les Espaces Culturels E.Leclerc : le Prix du roman non publié, présidé par l’écrivaine et scénariste Emilie Frèche.

Extrait du résumé :

« En Bretagne, un bibliothécaire décide de recueillir tous les livres refusés par les éditeurs. Ainsi, il reçoit toutes sortes de manuscrits. Parmi ceux-ci, une jeune éditrice découvre ce qu’elle estime être un chef-d’œuvre, écrit par un certain Henri Pick. Elle part à la recherche de l’écrivain et apprend qu’il est mort deux ans auparavant. Selon sa veuve, il n’a jamais lu un livre ni écrit autre chose que des listes de courses… Aurait-il eu une vie secrète ? Auréolé de ce mystère, le livre de Pick va devenir un grand succès et aura des conséquences étonnantes sur le monde littéraire…/… »

Sans surprise, l’écriture est toujours fine et délicate. Quant à l’histoire, elle traite essentiellement de l’humain. D’un écrivain qui aurait écrit dans l’anonymat. Qui est-il ? pourquoi agit-il ainsi ? Les conséquences de cet acte sont alors multiples et touchent de nombreuses personnes. Comme dans la vie finalement. Or la quête, sous forme d’enquête, du véritable auteur de ce manuscrit retrouvé puis publié m’a emportée. En particulier dans les coulisses du monde très fermé de l’édition. Il est amusant de reconnaître certaines personnalités réelles, nommément citées, parmi des personnages fictifs. Pour en connaître certains, je les imaginais embarqués dans cette drôle d’aventure. En revanche la non connaissance de ces personnes n’entache en rien la compréhension du texte. Il ne s’agit là que de la toile de fond du récit. Des histoires d’amour, de désamour, d’ambition, de soif de reconnaissance, ponctuent ce récit. La littérature, thème que l’auteur affectionne, est très présente dans le texte.

David Foenkinos a expliqué avoir rédigé une grande partie de cet ouvrage dans le train, entre deux séances de dédicaces de son précédent livre. Selon lui : « écrire  sans savoir précisément où l’on est libère l’imaginaire. » C’est réussi en tout cas ! Et cela donne envie d’essayer.

Je vous souhaite une belle lecture à tous chers Amis.

Et pour celles et ceux qui écrivent et rêvent d’être publié en dépit d’un parcours souvent laborieux, je vous invite à envoyer vos manuscrits à l’adresse suivante avant le 8 février : manuscrit@novice.eu.com 

Vous trouverez plus d’infos dans les chroniques ci-dessous :

https://laparenthesedeceline.com/2020/01/24/le-prix-du-roman-non-publie-une-nouvelle-chance/

https://laparenthesedeceline.com/2020/01/27/nouveau-un-prix-litteraire-pour-les-romans-non-publies/

Le mystère Henri Pick

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/romans-u/litterature-francaise-u/le-mystere-henri-pick-9782070179497-pr

Version ebook :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782072762048/le-mystere-henri-pick-david-foenkinos

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :