La vengeance m’appartient : Marie NDiaye maîtrise l’ambiguïté vertigineuse

Bonsoir les Amis,

Marie NDiaye fait vaciller son lecteur en écrivant dans une langue qui n’appartient qu’à elle. Envoûtante, tortueuse et infiniment riche. Aucun mot n’est laissé au hasard. La justesse est de rigueur dans un rythme ponctué de longs monologues quelquefois hallucinants et déroutants.  

Résumé de Gallimard :

Me Susane, quarante-deux ans, avocate récemment installée à Bordeaux, reçoit la visite de Gilles Principaux. Elle croit reconnaître en cet homme celui qu’elle a rencontré quand elle avait dix ans, et lui quatorze — mais elle a tout oublié de ce qui s’est réellement passé ce jour-là dans la chambre du jeune garçon. Seule demeure l’évidence éblouissante d’une passion. Or Gilles Principaux vient voir Me Susane pour qu’elle prenne la défense de sa femme Marlyne, qui a commis un crime atroce… Qui est, en vérité, Gilles Principaux ?« 

Un seul personnage principal : Maître Suzane, fascinante de par la dualité de ses sentiments. Ce roman repose sur des mystères enveloppés d’opacité, des souvenirs  pâles mais tenaces et des moments de ravissement étranges qui s’entremêlent. Un livre sur les frontières floues de la mémoire, les interprétations auxquelles elle peut prêter, les possibles conséquences de l’état de sidération.

Tout au long de la lecture j’ai écouté les doutes de cette avocate, j’ai traversé les limbes de ses réminiscences – lucides ou défaillants ? J’ai vu cette femme évoluer au fil des pages. 

La psychologie des personnages est creusée en profondeur, avec une complexité vertigineuse.

Marie NDiaye possède ce talent d’emmener le lecteur à la croisée des chemins, là où lui seul décide de la vérité, de la voie sur laquelle s’engager pour décrypter lui-même les ambiguïtés semées. 

Je vous souhaite chers Amis, une lecture hypnotisante. Vous fermerez ce livre en interrogeant d’autres lecteurs avec ces questions : Tu crois vraiment que… ? Penses-tu qu’il soit possible que… ?

Version numérique :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782072841972/la-vengeance-m-appartient-marie-ndiaye

Version papier : https://www.e.leclerc/fp/la-vengeance-m-appartient-roman-grand-format-9782072841941?marketplaceOffers=true&id=5fde3e1f6c0dcc0eae3ec348

Un commentaire sur “La vengeance m’appartient : Marie NDiaye maîtrise l’ambiguïté vertigineuse

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :