Petit éloge du baiser : Savoureux, tendre, élégant…

Bonjour les Amis,

Et moi j’ai envie de vous faire un grand éloge de ce Petit éloge du baiser. Une série de textes tout doux et tout ronds comme un perle. Tout chauds et tout tendres comme un baiser. Pour l’auteur, Paris est la capitale du baiser, il était donc naturel que je m’y rende aussi pour vous écrire. 

Jérôme Attal – avec la poésie et l’humour qui caractérise son écriture – décrit dans ce bel objet qu’est son petit livre,  toutes sortes de baisers. Ceux donnés, ceux reçus, ceux fantasmés, ceux oubliés, ceux bouleversants. Il évoque autant son expérience personnelle avec les diverses filles rencontrées dans sa vie, que les célèbres baisers connus à travers la littérature, la peinture, le cinéma ou encore l’histoire ou la musique. Il adopte avec naturel un ton particulièrement touchant, empreint de respect, de pudeur et de sensualité. C’est ce que j’aime profondément chez cet auteur. Sa manière de décrypter un visage qui happe, qui émeut, qui fait vaciller au point de désirer l’embrasser. Pour lui chaque baiser est un premier baiser. Il parle de séduction avec profondeur, tendresse et beaucoup d’élégance. 

Pour terminer son éloge, il délivre sa recette du baiser parfait… Alors qu’attendez-vous pour lire ce petit éloge ? Pour embrasser celui ou celle qui vous séduit, que vous aimez ou dont vous rêvez ?

Embrassez la vie, tout simplement !

Je vous souhaite une savoureuse lecture chers Amis.

Grand format papier

 Ebook

J’en profite pour glisser ma chronique sur L’âge des amours égoïstes que j’ai beaucoup aimé.

L’âge des amours égoïstes 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :