Les mots qu’on ne me dit pas : un humour corrosif

POULAIN POCHE

Bonjour les Amis,

Je vous propose un témoignage touchant, poignant, mordant sur la vie de Véronique Poulain, l’auteure, auprès de ses parents. Ces derniers sont sourds alors que leur fille ne l’est absolument pas. Elle livre des anecdotes cocasses de son enfance et son adolescence sur cette cohabitation particulière avec une verve hors du commun. Véronique Poulain ne mâche pas ses mots même si ceux-ci dissimulent un amour immense pour ses parents comme parfois une honte presque toute aussi grande. Elle est partagée entre les défendre face à l’incompréhension du monde extérieur ou profiter quelquefois de la situation pour la faire tourner à son avantage de jeune fille. Dans ce récit, aucun pathos mais beaucoup de tendresse et d’humour pour dédramatiser un handicap difficile à vivre. J’y ai reconnu le ton de Jean-Louis Fournier (dont je vous ai déjà parlé).

Pour avoir rencontré cette auteure pétillante, au verbe haut, pleine de spontanéité, je vous confirme que son écriture est à l’image de sa personnalité attachante. Elle met dans ces pages tous les mots qu’on ne lui dit pas. Cet ouvrage est paru en 2014 chez Stock, à découvrir néanmoins et à lire d’une traite. Bonne lecture chers Amis.

https://www.culture.leclerc/livre-u/litterature-u/biographies-memoires-et-correspondances-u/biographies–et-memoires-litteraires-u/les-mots-qu-on-ne-me-dit-pas-9782234078000-pr

En ebook  :

https://e-librairie.e-leclerc.com/ebook/9782234078383/les-mots-qu-on-ne-me-dit-pas-veronique-poulain

Si vous aimez ce titre, vous aimerez Jean-Louis Fournier :

https://laparenthesedeceline.com/2019/07/22/ou-on-va-papa-quand-handicap-et-humour-cohabitent/

Le bonus :

Dans le cadre de la Nuit de la Lecture en janvier dernier, nous avons à l’espace culturel de Tourlaville organisé une lecture à voix haute doublée en langage des signes. Notre cible était plutôt les enfants et les jeunes de par la nature du support de lecture. Il s’agissait de l’adaptation en BD de La Tresse (de Laëtitia Colombani en littérature) paru chez Grasset Jeunesse. Pour cet événement nous nous sommes faits accompagnés d’une association locale de sourds et malentendants et avons été plébiscités par un public nombreux qui nous a manifesté sa gratitude. Ces personnes se sentent trop souvent exclues de la société par le manque de considération de ce handicap. Nous avons également imaginé recruter (ou former) du personnel compétent en ce domaine.

https://laparenthesedeceline.com/2019/01/20/la-nuit-de-la-lecture-adaptee-aux-sourds-et-malentendants/

 

Un commentaire sur “Les mots qu’on ne me dit pas : un humour corrosif

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :